LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Un peu moins pauvre ?
par bye Aujourd'hui à 11:21

» Clément Méric, ni oubli ni pardon
par bye Lun 10 Sep - 12:52

» Liberté de la presse en Birmanie : deux pas en avant, trois en arrière
par bye Mer 5 Sep - 8:49

» Rohingya : un an après... si peu d'avancées 
par bye Ven 24 Aoû - 18:59

» Le Festival de Douarnenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord
par bye Mar 3 Juil - 14:19

» Pour une autre formation professionnelle
par bye Mer 27 Juin - 14:07

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mer 27 Juin - 13:56

» migration internationale
par bye Mar 26 Juin - 19:25

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8806
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms

    Message par bye le Sam 10 Déc - 18:54

    Les documents consultés par « Le Monde » montrent que la NSA et le GCHQ ont surveillé des employés dont le seul « crime » était de travailler à un poste-clé dans des entreprises de télécommunications.

    Parmi les cibles du Government Communications Headquarters (GCHQ), l’agence de renseignement technique britannique, ils côtoient trafiquants d’armes, leaders politiques du Moyen-Orient et chefs de groupuscules terroristes. Leur tort ? Travailler pour un opérateur de téléphonie. Plusieurs documents extraits par Le Monde, en collaboration avec le site The Intercept, des archives de l’ex-consultant de l’Agence nationale de sécurité (NSA) américaine, Edward Snowden, confiées à Glenn Greenwald et Laura Poitras, prouvent en effet que les employés des télécoms constituent une part significative des cibles du GCHQ. Ils permettent aussi d’éclairer d’un jour nouveau les piratages de Belgacom et de Gemalto, deux opérations d’ampleur menées notamment par les services britanniques et révélées ces trois dernières années.
    Le Monde a pu éplucher des dizaines de documents internes de l’agence britannique, des comptes rendus de tests sur des liaisons par satellite acheminant trafic Internet et téléphonique. Les employés d’opérateurs téléphoniques, à tous les niveaux de la hiérarchie, apparaissent très fréquemment dans les cibles du GCHQ. Deux pièces, datées du printemps 2009, relatent même les efforts de l’agence pour intercepter les communications internes de deux opérateurs très présents au Moyen-Orient et en Afrique.

    Un document du 10 juin 2009, intitulé « Réseau intranet Zain », décrit les tests menés par le GCHQ sur un flux satellitaire faisant transiter des communications internes à l’opérateur téléphonique Zain. Basé au Koweït, il est présent dans huit pays, essentiellement au Moyen-Orient. En 2010, Zain a vendu ses activités dans ces pays à l’indien Bharti Airtel, troisième opérateur mobile mondial. Mais, à l’époque des documents, il est très présent en Afrique et opère encore dans quinze pays, du Burkina Faso au Niger en passant par l’Ouganda et le Tchad.
    Des employés « lambda » ciblés
    L’opérateur koweïti n’est pas le seul à intéresser les Britanniques : un document du 16 avril 2009 montre que le GCHQ a repéré une liaison satellite acheminant des communications internes à l’opérateur, « entre ingénieurs », de MTN. MTN, groupe sud-africain fondé en 1994, est présent dans une vingtaine de pays d’Afrique et fait partie des poids lourds du secteur, avec plus de 200 millions de clients.
    Dans nombre de ces documents apparaissent des employés d’opérateurs télécoms. Il y a bien sûr des cadres de haut niveau comme le directeur des opérations de Zain en Arabie saoudite, le directeur logistique du groupe, le directeur technique de Touch, filiale de Zain au Liban, et même Chris Gabriel, le directeur Afrique du groupe à l’époque.
    Mais la plupart des cibles ne sont pas des cadres importants de ces entreprises télécoms. Il s’agit des responsables « roaming » dans au moins quinze pays africains. Ils représentent à eux seuls environ la moitié des cibles au sein des opérateurs télécoms – aucun d’entre eux n’a donné suite à nos sollicitations. La minutie avec laquelle le GCHQ s’intéresse à eux ne fait aucun doute sur le caractère stratégique, pour l’agence, de leurs échanges électroniques.

    Le « roaming », ou « itinérance », permet aux abonnés mobiles d’un opérateur téléphonique d’utiliser leur téléphone dans un autre pays. Pour que cela fonctionne, les opérateurs téléphoniques doivent nouer des partenariats, soit directement l’un avec l’autre, soit en passant par un intermédiaire qui centralise les accords. Cette négociation commerciale a un pendant technique : il faut pouvoir configurer les réseaux pour que le téléphone soit reconnu où qu’il se trouve, et pouvoir également décompter précisément l’activité du téléphone pour la facturation. Les personnels des opérateurs téléphoniques ont donc un double profil, à la fois technique et commercial. Ils peuvent donc être amenés à disposer du Graal pour les agences de renseignement : un accès au réseau interne de leur opérateur.

    Les précédents Belgacom et Gemalto
    Une attaque visant des responsables itinérance est rare, mais pas inédite. Des documents Snowden publiés par The Intercept avaient révélé que l’entreprise Belgacom avait été victime d’un piratage massif organisé par le GCHQ, touchant aussi bien ses ordinateurs que son réseau de télécommunications, au début des années 2010. Ce piratage, particulièrement bien conçu et discret, visait en priorité une filiale peu connue de l’opérateur : BICS, Belgacom International Carrier Services, la branche de l’opérateur qui gère les accords d’itinérance avec d’autres opérateurs. C’est cette filiale qui négocie avec des opérateurs dans le monde entier pour établir des partenariats d’itinérance, permettant d’interconnecter leurs réseaux.
    Autre exemple de l’intérêt, pour le GCHQ, d’un ciblage massif et systématique de techniciens et d’employés figurant à des échelons intermédiaires de la hiérarchie d’opérateurs techniques : le piratage de Gemalto. En février 2015, The Intercept révélait, sur la base de documents Snowden, que c’est par ce biais que les services britanniques étaient parvenus à voler des millions de clefs de chiffrement de cartes SIM à l’entreprise franco-néerlandaise. Peu connue du grand public, Gemalto est l’un des principaux fabricants mondiaux de puces sécurisées : ses produits équipent passeports électroniques, cartes de paiement, ou encore téléphones portables.
    C’est notamment ce dernier point qui intéressait le GCHQ : une fois les clefs de chiffrement des cartes SIM en sa possession, l’agence pouvait aisément mettre sur écoute des lignes téléphoniques dans un certain nombre de pays. L’agence s’est donc penchée sur toute une série de salariés de l’entreprise, dont les noms ou adresses mail ont été ajoutés à sa base de données de cibles potentielles. Plusieurs responsables techniques ou commerciaux ont ainsi été surveillés électroniquement.
    Les piratages de Belgacom et de Gemalto accréditent l’hypothèse selon laquelle les responsables itinérance ne sont pas la cible finale du GCHQ, mais plutôt la porte d’entrée au réseau interne des opérateurs télécoms. Les documents révélés aujourd’hui par Le Monde n’indiquent pas si une attaque a bien eu lieu : ils indiquent simplement que les agents du GCHQ se sont intéressés de très près aux e-mails de ces responsables. Les informations recueillies dans ces courriels peuvent être cruciales pour une reconnaissance préalable à une véritable attaque des réseaux des opérateurs.

    « Ticket d’entrée »
    Espionner les courriels est en effet un bon moyen pour comprendre leurs responsabilités, leurs relations hiérarchiques, les processus de décision interne, mais aussi comprendre la partie du réseau informatique à laquelle ils ont accès, sa configuration, les matériels qui y sont installés, les différentes autorisations… Autant d’informations nécessaires pour cibler une attaque, par exemple en effectuant une opération d’hameçonnage, qui consiste à l’envoi de courriels apparemment anodins ou habituels pour subtiliser des mots de passe ou installer un logiciel malveillant. Une fois dans l’ordinateur, il est facile d’installer un dispositif d’espionnage dans le réseau de l’opérateur.
    Ce mode opératoire est même décrit dans un document interne à la NSA et lui aussi publié, dès 2014, par The Intercept. Un ingénieur de l’agence y décrit sa « chasse » aux gestionnaires des réseaux. Il explique : « On ne peut pas collecter tout, tout le temps. Si une cible commence à utiliser un réseau que nous n’interceptons pas, il y a un peu de travail à faire pour diriger notre système d’écoutes dans sa direction. (…) Imaginons qu’une de vos cibles utilise son mobile sur un réseau à l’étranger. (…) Ce serait vraiment sympa si nous avions accès aux infrastructures locales [qu’il utilise], où nous pourrions suivre sa position et l’intégralité de ses appels ». Pour cela, écrit cet analyste, il faut d’abord surveiller et compromettre ceux qui détiennent « les clés du royaume », soit les techniciens gérant ce réseau. Il mentionne, dans ce même document – une lettre d’information interne –, les adresses e-mail comme un mot-clé très intéressant pour repérer et compromettre ces techniciens. Les pirater, « c’est généralement le ticket d’entrée au réseau », conclut-il.
    Les documents consultés par Le Monde n’indiquent pas la cible finale du GCHQ, ni même si la surveillance des communications de la liste des cibles a bien eu lieu. En revanche, ils posent la question de la légitimité de la surveillance d’individus qui n’ont rien de suspect, ainsi que celle de la possibilité d’accéder aux communications de centaines de milliers de clients d’un opérateur téléphonique ?
    Documents Snowden : nos révélations
    Le Monde a travaillé directement sur l’intégralité des documents Snowden, confiés par l’ancien agent de la NSA à Glenn Greenwald et Laura Poitras, en collaboration avec le site américain The Intercept, où ils sont stockés sous haute sécurité.
    Ces documents montrent :
    Comment la NSA et les GCHQ, les agences de renseignement électronique américaine et britannique, ont fait en sorte de pouvoir surveiller les téléphones portables utilisés à bord des vols d’avions commerciaux, en prenant très tôt Air France pour cible principale.
    Comment le GCHQ mais aussi la NSA ont espionné les intérêts d’Israël, pourtant un proche allié des deux pays.
    La minutie avec laquelle le GCHQ cible les employés et les ingénieurs des opérateurs téléphoniques africains, prélude à son introduction dans leurs réseaux.
    Comment les services britanniques ont visé Octave Klaba, fondateur de l’hébergeur français OVH.
    Comment le GCHQ a écouté chefs d’Etat, diplomates et hommes d’affaires de vingt pays africains.
    A quel point la France et ses intérêts en Afrique ont intéressé les grandes oreilles britanniques.
    Que malgré l’aide de Londres et Washington pour aider Paris à libérer ses ressortissants pris en otage, ces derniers agissent parfois, en coulisses, pour empêcher la France de payer des rançons.
    Cette brève sera actualisée au fur et à mesure de nos révélations.

    http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/12/08/comment-les-services-de-renseignement-font-la-chasse-aux-employes-des-telecoms_5045496_4408996.html

      La date/heure actuelle est Mar 18 Sep - 16:20