LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8793
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène

    Message par bye le Mar 21 Nov - 12:54

    Bonjour,

    Mon entêtement, parfois maladroit, pour mobiliser ami-e-s et connaissances face à un avenir dont le réchauffement climatique est le symbole, a étonné et laissé beaucoup sans réaction. J’étais décidé à baisser les bras.

    Le cri d’alarme des 15 000 scientifiques pour sauver la planète qui affirme : « Il sera bientôt trop tard » (mis en relief par le Monde du 14 novembre) me conforte et m’a incité à réécrire, compléter, concentrer les textes précédents, à faire des propositions beaucoup plus concrètes, offensives, voire subversives.

    L’idée d’un système éducatif cessant de dépendre des alternances gouvernementales y figure et mériterait me semble-t-il d’être creusée.

    Le texte ci-joint est destiné au site Q2C (Questions de classes) et s’adresse aux militants pédagogiques et syndicaux que rassemble N’Autre Ecole avec succès.

    J’espère que mes arguments vous intéresseront et peut-être vous convaincront qu’il faut agir sans attendre et examiner leur traduction dans votre champ d’activité. Si c’est le cas, ne manquez pas de le faire savoir « à tous ».

    Raymond Millot, le 15 novembre 2017

    Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène


    « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître, et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. »

    Dans ce clair-obscur, une multitude d’associations, d’ONG, de mouvements affrontent tel ou tel monstre, de l’extinction des espèces au nucléaire, du CO2 à la déforestation, inventent telle ou telle solution, du solaire à la permaculture, et travaillent au « changement de paradigme » qui s’impose. Les actions sont nombreuses, audacieuses ou modestes, mais dispersées. Les citoyens qui s’y impliquent n’ont pas nécessairement conscience de vivre dans une nouvelle ère géologique, « l’anthropocène », du fait des activités humaines.
    Il importerait qu’ils s’efforcent de nommer leurs dénominateurs communs afin d’en faire une force capable de traduction « verticale », politique. La « transition écologique » en est un, mais qu’il s’agirait de préciser, pour éviter son emploi par ceux qui entendent que rien ne change.
    Le nouveau monde n’est pas celui qu’imaginait Gramsci. C’est celui du réchauffement climatique, de l’extinction des espèces, de la démographie galopante, dont certains subissent déjà des effets effrayants.

    Les scientifiques qui en étudient l’évolution ont longtemps évité de noircir le tableau, sachant que le catastrophisme engendre le négationnisme (cf. Trump). Le 13 novembre 2017, la situation apparaît si dramatique que 15 000 d’entre eux lancent un cri d’alarme proprement effrayant :« Il sera bientôt trop tard ! » : quantité d’eau potable disponible per capita de 26%, 120 millions d’ha de forêts convertis en terres agricoles, population mondiale croissance de 25% en 25 ans, extinction des espèces 29%, etc.

    Il importe donc de se mobiliser, de conjuguer les efforts, de changer fondamentalement de paradigme dans tous les domaines de la vie sociale.
    Curieusement, le monde de l’éducation ne semble pas concerné. La société se clive, les écoles privées (très majoritairement catholiques) scolarisent près de 20% des enfants et l’école publique se tourne résolument vers un passé mythique.
    Alors que l’idée même « d’Éducation » Nationale est abandonnée en faveur du « lire, écrire, compter », les mouvements pédagogiques et d’éducation Populaire qui avaient élaboré en 2010 un programme commun (Appel de Bobigny ) se replient frileusement sur leur pré carré.

    La transition écologique qu’il s’agit d’entreprendre, et plus globalement l’avenir très sombre qui attend nos enfants impliquent que l’on développe, dès aujourd’hui, la capacité de penser et d’agir en s’affranchissant des idées reçues, en agissant solidairement, en récusant toutes formes de violence tout en dénonçant les sources d’aliénation. Ce que le mouvement ouvrier nommait émancipation, doit devenir le dénominateur commun des militants pédagogiques... commun à l’ensemble des militants politiques qui s’y engagent .

    Ce dont nous devons prendre conscience, c’est que cet objectif ne s’inscrit plus dans l’espoir d’un progrès continu, engendrant « les lendemains qui chantent » ou « les jours heureux », qu’imaginait le Conseil National de la Résistance. Ce qui est en jeu de nos jours, c’est la survie de l’humanité (et de nombreuses espèces vivantes) c’est la marche vers une sobriété radicale.

    L’idée de progrès s’accommodait du temps long, s’étalait sur des dizaines de siècles. Les réalités de l’anthropocène exigent que des mesures draconiennes soient prises dans les décennies qui viennent.
    Malheureusement, la nature humaine face à l’urgence, pousse à différer, à « procrastiner ». Elle pratique la « dissonance cognitive » : on connaît le danger, mais on ne veut pas y penser.
    Face à cette réalité suicidaire, le projet émancipateur commande aujourd’hui de cultiver « le pessimisme de la raison, l’optimisme de la volonté ».
    Les militants pédagogiques doivent, dans l’esprit de Gramsci, passer à l’offensive, dénoncer l’archaïsme de nos gouvernants, s’adresser au grand public pour que ce projet soit partagé, pour que les initiatives audacieuses dans lesquelles ils s’engagent soient comprises et défendues.

    Le cas des enfants japonais permet de poser le problème très concrètement.

    Les petits japonais apprennent très normalement à faire face aux secousses sismiques. Ils en étudient les données géologiques, géographiques, urbanistiques et se forment au secourisme. Ils acquièrent ainsi une résilience indispensable.
    - Pourquoi les enfants de Fukushima ne peuvent-ils étudier de la même manière, les données scientifiques, économiques, médicales, écologiques, de la catastrophe nucléaire dont ils sont les victimes ?
    - Parce que le système éducatif est régi, non par une constitution en décrivant ses objectifs émancipateurs, mais par des gouvernements qui ne peuvent tolérer que soient mis en question leurs choix politiques, voire leurs falsifications criminelles (ainsi : le taux de radioactivité tolérable a été fortement augmenté pour que les réfugiés soient obligés de retourner chez eux en dépit du danger !).

    Le système éducatif dont nous avons besoin doit permettre d’examiner objectivement une situation vécue, ses causes, les illusions, les erreurs, les mensonges, la démagogie qui la caractérisent. Son ouverture sur les réalités, doit préparer les futurs citoyens à y faire face d’une manière lucide et active, tout en ayant le souci d’orienter leur dynamisme vers les réalisations et les recherches d’alternatives.

    Leurs parents, depuis la COP 21 jusqu’à l’appel des 15 000 scientifiques sont aujourd’hui en situation de comprendre les multiples interactions qui contribuent à l’équilibre du climat, la complexité des systèmes, la fragilité des équilibres. Il sera aisé de les convaincre que l’école doit développer la pensée systémique, indispensable pour comprendre les évènements à venir et pour y remédier.

    Les conditions et les impératifs sont donc réunis pour lancer de manière offensive, voire subversive, toutes les initiatives allant dans ce sens, oser une pédagogie du projet audacieuse, entreprendre ces projets interdisciplinaires qui développent la pensée systémique, mettre au point l’évaluation sur le modèle du « chef-d’œuvre pédagogique » pratiqué en Belgique. Utiliser les nouveaux moyens de diffusion et de débats pour dénoncer l’archaïsme du système actuel, pour montrer que les enfants rendus acteurs face à un monde dangereux construisent la résilience qui leur sera indispensable.

    Raymond Millot, le 15-11-2017

    Les militants pédagogiques qui ont depuis longtemps pratiqué la « pédagogie du projet » doivent être les artisans de ce changement de pensée. Ils doivent réfléchir à ce qu’il implique politiquement : un système éducatif indépendant des gouvernements et des alternances (la dépendance actuelle, caricaturale, milite objectivement pour cette conception !).

    * * *

    Les militants de N’Autre Ecole pourraient travailler ces idées, interpeller les mouvements pédagogiques comme cela fut fait lors de l’Appel de Bobigny, pour en faire leur dénominateur commun.

    Le collectif constitué pourrait alors interpeller les organisations (très nombreuses) qui militent pour « la transition écologique » pour que chacune décrive les alternatives qu’elle envisage ou réalise dans son champ d’action, pour qu’elles aussi déterminent leurs dénominateurs communs.

    La voie serait alors ouverte pour une réflexion collective visant à confronter et harmoniser ces alternatives et les faire entrer dans le champ politique, au sein d’un plan B (comportant le volet émancipation) que la situation rend indispensable et crédible. RM.

    http://www.questionsdeclasses.org/?Appel-de-Raymond-Millot-Un-projet-emancipateur-face-aux-dangers-de-l

      La date/heure actuelle est Sam 26 Mai - 3:12