LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Partagez

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Message par admin le Mar 5 Fév - 20:25

    L'anorexie mentale, terme complexe pour désigner un mal qui l'est tout autant.

    Le Petit Robert évoque une "perte ou diminution de l'appétit".

    Pour une personne anorexique, c'est bien plus que cela. Réelle souffrance, prison dorée et surtout destruction lente pouvant avoir comme issue, la mort.

    Tombée dans ce qu'elle nomme elle-même "l'enfer anorexique" à l'âge de 14 ans (fin de l'année 2003), Justine (18 ans) accepte de parler de ce qui lui a surtout buoffé sa vie d'adolescente. Voici son témoignage.

    • Comment a commencé l'enfer anorexique ?
    "L'enfer anorexique" a commencé par un simple régime. Un de ceux que chaque jeune fille peut entreprendre. J'ai débuté par la suppression du fromage, du chocolat, des pâtisseries, des goûters en rentrant du collège. Puis, j'ai continué au fur et à mesure à restreindre le contenu de mon assiette. Quant aux causes, elles sont multiples. Tout d'abord, une accumulation de faits personnels blessants qui m'ont fait imploser : la naissance de ma petite sœur Jeanne qui, symboliquement, m'a enterrée au sous-sol puisque j'ai dû lui céder ma chambre pour en acquérir une nouvelle située au "garage". L'arrêt de la carrière de cycliste amateur de mon père qui m'a confrontée à la vérité. Elle fit redescendre papa du piédestal sur lequel je l'avais placé. Enfin, le premier décès que j'ai enduré dans ma famille et qui m'a mise face à la mort, chose que je redoute le plus au monde. Sans oublier l'influence néfaste de ce terrain médiatique prônant la loi du plus mince…
    • Qu'est-ce qui se passe dans ta tête à ce moment ?
    A ce moment-là, je veux re-capter l'attention de mes parents en leur montrant que je suis capable. Eux qui m'appellent ironiquement "la grosse vache" ou encore "Miss Olida", eux qui n'ont d'yeux que pour Jeanne, je vais leur montrer que j'existe encore et que je ferai tout pour leur plaire à nouveau. Je suis heureuse, mon régime commence bien. Je souffrais d'un réel mal-être adolescent et ce régime me permet de me retrouver. Il me permet d'aimer Justine.
    • Quand as-tu vraiment pris conscience que tu souffrais d'anorexie ?
    J'ai pris conscience de ma maladie assez tardivement. J'ai entendu le mot pour la première fois lors d'une première consultation à l'hôpital, initiative forcée prise par mes parents en mai 2004. Je n'y croyais toujours pas. L'anorexie, ce n'était pas pour moi ! Il y a eu un coup de "mieux" pour tromper les médecins au deuxième rendez-vous en juin. Mais au mois de septembre, en faisant ma rentrée au lycée, j'ai alors pris conscience que ce "régime" était allé beaucoup trop loin…
    • Te sentais-tu seule, voire abandonnée et incomprise de tous ?
    Complètement. Ma meilleure amie avec qui je partageais tout depuis ma petite enfance s'est évincée. Peut-être y ai-je mis du mien aussi. Je ne riais plus, mon seul centre d'intérêt restait les calories. Nous ne rigolions plus, nous nous évitions et au bout de quelques mois, je me suis retrouvée seule. Personne ne comprenait vraiment ce que je voulais. C'est simplement en ouvrant les portes de mon blog que je me suis rendue compte que nous étions vraiment trop nombreuses pour ne rien partager … Je pensais être un cas unique.
    • Anorexie puis boulimie. Comment vivais-tu au quotidien ?
    Pendant mon anorexie mentale, je ne vivais pas, je survivais. Aujourd'hui, je me rends compte que je suis passée près de l'irréparable. Je n'aimais pas manger, c'était du temps perdu. Je dormais, rangeais la maison, faisais la cuisine et dormais. En ce qui concerne la boulimie, je ne vivais que pour cela. Journées rythmées par les boulangeries et les toilettes.
    • Peux-tu expliquer ta boulimie ?
    La boulimie est une réaction naturelle de défense du corps. 40 kg pour 1,76 mètre, c'était peu. Mon corps a donc tiré la sonnette d'alarme et j'ai débuté par des pulsions alimentaires pour me sortir du danger. Il y a aussi eu le fait de me poser une SNG (Sonde-Naso Gastrique), insupportable car j'étais "gavée" artificiellement par 2 000 calories (en plus de mes repas) par cette espèce de lait qu'on me passait par le nez. Je préférais manger des barres chocolatées, mais encore fallait-il que je puisse m'arrêter.
    • Avec le recul, crois-tu que ta famille aurait pu faire mieux pour te comprendre ?
    Mes parents ont fait des erreurs (m'encourager à commencer ce régime, me descendre au sous-sol…) mais quels parents n'en font pas ? J'ai eu la chance d'avoir des parents qui tentèrent de rester unis malgré la maladie. Ils ont pris les décisions que je n'étais pas capable de prendre. (RDV chez un endocrinologue, hospitalisations, sonde-naso gastrique…). Ma sœur, la plus âgée, a été omniprésente, surtout lors de ma déscolarisation puisque je ne voyais plus qu'elle. Elle a été la sœur, la meilleure amie, la mère, la psychologue. Mais elle a aussi été complice de mes dérapages. Jeanne, la plus petite, a souffert en silence. Elle refusait souvent de m'approcher, s'exprimait parfois : "Je t'aimerai même quand tu seras morte" ou "Quand on verra plus ses os, ca voudra dire que Justine elle est guérie".
    • C'est quoi l'anorexie pour toi avec le recul ?
    Être anorexique, c'est vraiment un désir d'être parfaite. J'étais excellente en cours, mais je n'avais pas de physique. Il fallait que je sois comme les autres, ou peut-être même plus jolie. Il fallait que je puisse maîtriser ce que je n'arrivais pas à contrôler, mon poids. Être anorexique, c'est exprimer une douleur à travers la nourriture. D'autres le font avec l'alcool ou la drogue. Je l'ai fait avec la "bouffe". Cette douleur est aussi généralement l'expression d'un manque affectif et/ou d'un manque de confiance en soi…
    • Crois-tu possible de pouvoir s'en sortir ?
    Je pense évidemment qu'on s'en sort ! Cela ne fait aucun doute ! La guérison est accessible par toutes et tous ! Mais, je suis aussi convaincue par le fait qu'on n'en guérit jamais à 100 %. J'éprouve encore des difficultés, mais peut-être que cela est dû au fait que cette guérison est fraîche. On vit avec, cela fait partie de notre vie.
    • Comment te sens-tu désormais ? T'es-tu stabilisée ?
    Je n'ai plus aucune appréhension, plus aucune angoisse, plus aucune restriction, plus aucun vomissement. Je ne me plais pas et je dois travailler sur ca. Simplement, je sais aujourd'hui que le surpoids que j'emmagasine est "le poids de la guérison" tant au sens propre qu'au sens figuré. Un jour, quand le terrain sera encore plus sécurisé, je consulterai un spécialiste pour ces quelques kilos en trop. Je ne suis plus en danger, je croque la vie. J'aime mes amis. Et puis, sans prétention, j'ai sans doute certains charmes : la pétillance et la rondeur !
    • Tu évoques brièvement, mais à juste titre, les mannequins type anorexique et toute cette dictature de la minceur…
    Je pense que les créateurs n'ont pas conscience de l'influence qu'ils portent sur leurs épaules. De nos jours, ce sont les mannequins qui doivent s'adapter aux vêtements et non plus le vêtement au mannequin. Après tout, elles font leur métier. Mais en ce qui me concerne, j'étais en pleine construction adolescente et on m'a montré les paillettes. Ce sont elles qui les avaient, pourquoi ne pas essayer de mon côté de tout acquérir ?
    • Quels conseils peux-tu donner aux jeunes femmes qui bloquent sur leur poids, leur physique et à celles qui souffrent comme tu as souffert ?
    Laissez la Nature faire les choses ! Elle sait très bien agir. Ne jamais vouloir la dominer parce qu'elle nous punit. C'est futile un poids. Une personne n'est pas un poids. Ne rentrez jamais dans les normes. L'originalité, c'est ce qui nous définit !

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Connaissez-vous l'anorexie mentale ?

    Message par admin le Mar 5 Fév - 20:33

    La bonne réponse est indiquée en caractère gras.
    1.
    A. Les anorexiques détestent manger et faire la cuisine.
    B. Même si les anorexiques évitent de manger, elles adorent faire la cuisine pour les autres.

    2.
    A. L'anorexie fait maigrir mais n'a pas d'autre incidence sur la santé.
    B. L'anorexie entraîne souvent un arrêt des règles.

    3.
    A. Il y a beaucoup plus de filles anorexiques mentales que de garcons.
    B. Il y a autant de garcons anorexiques, mais on en parle moins, c'est plus caché.

    4.
    A. L'anorexique aime faire du sport à outrance pour perdre encore plus de poids.
    B. L'anorexique, fatigué par son jeûne chronique, évite le plus possible la pratique de sports.

    5.
    A. Une anorexique, ca se repère très vite.
    B. Une anorexique, c'est difficile à détecter, car elle camoufle le plus longtemps possible sa perte de poids.

    6.
    A. Une anorexique, même quand elle est squelettique se voit toujours trop grosse.
    B. Une anorexique se voit maigre et trouve que c'est beau d'être maigre.

    7.
    A. Une personne anorexique se révolte en fait contre la société de consommation.
    B. Une personne anorexique se révolte contre son propre corps, contre elle-même.

    8.
    A. Anorexie et boulimie sont deux maladies distinctes.
    B. Anorexie et boulimie, ce sont deux facettes de la même maladie.

    9.
    A. Une anorexique, quand elle a beaucoup maigri, a du mal à rester active à cause de la fatigue.
    B. Une anorexique, même très maigre, reste très active.

    10.
    A. L'anorexie est une maladie profonde qui existe dans toutes les couches de la société et dans le monde entier.
    B. L'anorexie est une maladie de jeunes capricieux qui ont tout ce dont ils ont besoin et même plus.

    11.
    A. L'anorexie mentale finit toujours par guérir.
    B. L'anorexie mentale ne guérit pas toujours, on peut même en mourir.

    12.
    A. Le plus grand risque quand une personne est anorexique, c'est qu'elle meure de faim.
    B. Le plus grand risque pour une personne anorexique, c'est le suicide.
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Message par Rabasse du sud le Mer 6 Fév - 1:36


    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Message par admin le Mer 6 Fév - 1:47

    Elles (et ils) ne se rendent même pas compte à quel point elles (et ils) sont maigres (et le mot est faible).

    (ça rappelle les "prisonniers" au sortir des camps de concentration nazi.)

    Ce genre de photo ne peut qu'alerter ceux qui sont "normaux", mais je ne vois pas en quoi ce genre de photo peut les ramener, les anorexiques, à la raison, puisque, justement, c'est à ça qu'elles veulent ressembler ?
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Message par Rabasse du sud le Sam 9 Fév - 12:24


    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Message par admin le Mer 16 Avr - 19:42

    L'incitation à l'anorexie sera punie, même sur le net

    NOUVELOBS.COM | 15.04.2008

    Les députés ont adopté une proposition de loi UMP qui prévoit jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende. Sont particulièrement visés les sites "pro-ana", pro-anorexiques.

    (Volontairement je ne reproduis pas la photo montrant une jeune femme anorexique)

    L'Assemblée nationale a adopté mardi 15 avril la proposition de loi UMP qui punit de deux ans de prison et 30.000 euros d'amende les responsables de sites internet qui incitent les jeunes filles à l'anorexie. Le texte rédigé par la députée UMP des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer réprime "le fait de provoquer une personne à rechercher une maigreur excessive en encourageant des restrictions alimentaires prolongées ayant pour effet de l'exposer à un danger de mort ou de compromettre directement sa santé". Les peines encourues sont portées à trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende en cas de décès de la victime.

    La proposition de loi vise les moyens de communication -magazines, sites internet, blogs- qui poussent les personnes à se priver de nourriture pour maigrir ou font ouvertement l'apologie de l'anorexie, par une "valorisation à outrance d'une image filiforme de la femme".
    Les sites "pro-ana" qui encouragent l'anorexie sont plus particulièrement ciblés.

    "Délit de propagande et de publicité"

    Les députés ont étendu la portée du texte en adoptant plusieurs amendements. Ils ont ainsi créé un "délit de propagande et de publicité en faveur des moyens de parvenir à une maigreur excessive", passible des mêmes peines. Ce délit inspiré de la provocation au suicide est destiné à lutter contre les articles de presse ou les reportages télévisés incitant à l'anorexie.

    La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a apporté son soutien à une proposition de loi qui représente une "avancée importante" et permettra "d'ouvrir le débat public autour de cette maladie et d'éveiller les consciences".

    Roselyne Bachelot s'est engagée devant les députés à ce que le dépistage de l'anorexie "figure dans le référentiel des consultations médicales obligatoires chez les enfants de 12 ans".

    La ministre de la Santé a aussi précisé que le gouvernement allait renforcer le contenu des visites médicales imposées aux mannequins. "Le respect de seuils précis de poids et d'indice de masse corporelle sera requis pour défiler", a-t-elle annoncé.

    La gauche s'est abstenue

    Roselyne Bachelot a enfin souhaité que la présidence française de l'Union européenne soit l'occasion de proposer aux Vingt-sept de s'engager sur un socle commun de mesures contre l'incitation à l'anorexie.

    La gauche s'est abstenue sur cette proposition de loi qui met trop l'accent selon elle sur la répression. "Le renforcement du code pénal ne saurait tenir lieu de politique de santé", a estimé Jacqueline Fraysse (PCF). "Votre seule approche est celle de la répression pour lutter contre l'image véhiculée par les médias", a déploré Catherine Coutelle (PS). Une députée socialiste, Michèle Delaunay, a cependant voté pour.

    Entre 30 et 40.000 personnes concernées

    L'anorexie mentale touche entre 30.000 et 40.000 personnes en France, essentiellement des jeunes filles. Elle apparaît majoritairement au cours de l'adolescence. Le taux de mortalité est évalué à 5,6% au bout de dix ans.

    Le problème de l'anorexie est d'actualité dans le monde de la mode depuis le décès en novembre 2006 d'une jeune Brésilienne, mannequin de 21 ans, Ana Carolina Reston, morte dans un hôpital de Sao Paulo alors que cette jeune femme de 1,72m pesait 40 kilos.

    La proposition de loi Boyer complète l'action engagée en janvier 2007 par le gouvernement. Un groupe de travail pluridisciplinaire comprenant des médecins, des professionnels de la mode et des médias, présidé par le pédopsychiatre Marcel Rufo et le sociologue Jean-Pierre Poulain, a présenté le 9 avril une "charte d'engagement volontaire sur l'image du corps". Les professionnels de la mode s'y engagent notamment à "refléter la diversité des morphologies". (AP)
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Message par yunolo le Mar 7 Juil - 0:36

    Pour moi l'anorexie c'est en premier lieu ma collègue de travail EMMA! 40 ans! Elle pleure sur son sort aujourd'hui parce que tous les collègues ont 1, 2 ou 3 enfants!
    Son seul plaisir est de rentrer dans du 34 ou du 36!
    Elle mange bio, elle boit bio!
    Elle n'a pas de meubles parce que "çà prend de la poussière"
    Quand tu lui mets un bébé dans les bras elle s'en dégage vite fait!!!! Mademoiselle ne peut pas lever + de 2 bouteilles d'eau à la fois!
    TANT D'EGOISME, DE SOURNOISERIE.... DE CONNERIE!!! CA ME DEPASSE!
    La fibre maternelle ou paternelle t'atteind un jour ou l'autre non ?

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Message par admin le Mar 7 Juil - 0:55

    yunolo a écrit:Pour moi l'anorexie c'est en premier lieu ma collègue de travail EMMA! 40 ans! Elle pleure sur son sort aujourd'hui parce que tous les collègues ont 1, 2 ou 3 enfants!
    Son seul plaisir est de rentrer dans du 34 ou du 36!
    Elle mange bio, elle boit bio!
    Elle n'a pas de meubles parce que "çà prend de la poussière"
    Quand tu lui mets un bébé dans les bras elle s'en dégage vite fait!!!! Mademoiselle ne peut pas lever + de 2 bouteilles d'eau à la fois!
    TANT D'EGOISME, DE SOURNOISERIE.... DE CONNERIE!!! CA ME DEPASSE!
    La fibre maternelle ou paternelle t'atteind un jour ou l'autre non ?
    Je ne pense pas qu'elle soit anorexique : puisqu'elle mange (bio certes, mais elle mange)... je pense que c'est encore autre chose, liée à une autre phobie : surtout que tu parles qu'elle refuse les meubles à cause de la poussière...
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Message par yunolo le Mer 8 Juil - 23:00

    Sisisisisisisiisi! Je pense qu'Emma est "anorexique"! Elle est d'une maigreur à faire peur! Elle a peut-être, voire sûrement d'autres soucis... Mais le premier que je vois est celui-là! Aucun, aucune de nous ne peut l'aborder! Nous ne pouvons la comprendre! Parce qu'aucun et aucune de nous n'a son savoir, ses connaissances!!!! En fait... nous sommes un peu nuls! (sans doute, sûrement!)!
    Difficile à gérer car nous avons un boulot monstre qu'elle ne fait que de manière machinale et sans réflexion aucune! PESANT!
    Elle est incapable de se relire et d'innover! Alors les plans d'accès.. et j'en passe! Les programmes de formation!... si tu n'as pas tout noté au stylo rouge! (et encore!) C'est impressionnant parfois!.
    Pour la protéger... je lui mâche le boulot plus que plus... mais j'en ai ras le bol!
    J'arrête sur Emma... parce que je je serais capable de la démonter pièce par pièce!
    avatar
    Carmenita

    Nombre de messages : 4
    Date d'inscription : 19/10/2011

    Re: Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Message par Carmenita le Jeu 20 Oct - 20:58

    Les anorexiques ne sont pas forcément mauvais(es) au travail yunolo. Elle peut avoir d'autres problèmes comme l'a dit admin. Vu ce que tu en dis elle est peut-être dépressive et la dépression peut amener à l'anorexie ou à la boulimie. As-tu déjà essayé de la mettre face aux problèmes qu'elle pose? Et le fait de l'existence de la fibre paternelle ou maternelle est presque une question de philosophie.

    Pour ma part je n'ai jamais connu d'anorexique mais une boulimique oui même plusieurs en vérité. Ce sont des maladies réellement dures à vivre et à imaginer. On a du mal à se dire que ces personnes ne voient pas comment elles sont (je parle ici de l'anorexie). Elles ont la peau sur les autres mais elles se voient réellement obèses mais le pire est qu'elles trouveront des personnes bien plus en chair qu'elles normales. C'est une maladie pleine de souffrances et réellement très dures à combattre.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8767
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Message par bye le Ven 21 Oct - 6:16

    Je te rejoins tout à fait, Carmenita. L'anorexie est vraiment une maladie très complexe, qui demande, sans l'exprimer vraiment, un soutien permanent ( ou presque ) du réseau famille-amis proche.
    Yunolo n'est plus sur ce forum.

    Contenu sponsorisé

    Re: Anorexie mentale : à la vie, à la mort…

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 1:36