LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

» Fichier des Français : les oublis et les erreurs de Cazeneuve et Urvoas
par bye Mar 8 Nov - 11:54

» Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre
par bye Mar 8 Nov - 11:49

» "Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"
par bye Mar 1 Nov - 11:58

» Besoin de crédit personnel
par filhastreanne Lun 31 Oct - 2:32

» L’usage informationnel acritique d’Internet à l’école primaire
par gramophone Dim 30 Oct - 10:06

» Un maire serbe à Srebrenica, tout un symbole, 21 ans après le massacre
par bye Lun 24 Oct - 12:39

» L'Arctique : eldorado ou mirage?
par bye Lun 24 Oct - 12:36

» Après le viol et le meurtre barbare d'une adolescente, les Argentines ont arrêté de travailler
par bye Lun 24 Oct - 12:33

» Si la mise en scène des manifestations spontanées de policiers, organisées en pleine nuit dans les rues de Paris, ont pu surprendre les riverains, elles inquiètent également la majorité à l'approche de la présidentielle.
par bye Lun 24 Oct - 12:30

» Sommet de Bratislava : vers une convergence des approches "sécuritaires" sur les questions migratoires ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:28

» Démantèlement de Calais : quel plan de répartition pour les migrants ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:26

» Première défaite pour Viktor Orbán
par gramophone Jeu 20 Oct - 6:27

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    La Turquie régresserait-elle ?

    Partagez

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    La Turquie voile ses facs

    Message par admin le Lun 11 Fév - 22:39

    Après de longues négociations et en dépit des craintes soulevées par le camp laïc, le Parlement turc a adopté, jeudi, un amendement à la constitution autorisant le port du voile à l'université. Le vote a été confirmé ce samedi. Cette annonce déclenche déjà un tollé, et risque d'éloigner la possibilité d'une future adhésion de la Turquie à l'Union européenne.

    "Personne ne peut être privé de son droit à l'éducation supérieure". Tel est, selon le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, la raison d'être de l'amendement constitutionnel auquel le Parlement vient de donner son feu vert.

    Le texte, adopté jeudi par une large majorité - 404 voix pour et 92 contre, alors que 367 auraient suffi - autorise les étudiantes à porter le voile à l'université. A peu près dans les mêmes proportions, la mesure a été confirmée ce samedi.

    Bien qu'il s'agisse du foulard traditionnel noué sous le menton, et non du voile dissimulant le cou, cette légalisation est dénoncée par le camp laïc qui y voit un symbole de l'islam politique. Et un pas en arrière dans le processus d'adhésion d'Ankara à l'Union Européenne.

    L'armée, la magistrature et l'administration universitaire craignent en effet que cet amendement ouvre la voie à la remise en cause de la laïcité et qu'à terme, la Turquie, peuplée à 99% de musulmans, devienne un Etat religieux, en contradiction avec les précepts du père de sa nation, Mustapha Kemal Atatürk.


    Les recteurs redoutent également "que les universités ne soient plongées dans le chaos". "Les universités sont le lieu du savoir, pas de la foi", avaient-ils fait valoir dans un communiqué approuvé à l'unanimité lors d'une réunion d'urgence convoquée à Ankara, la semaine dernière.

    De même, l'armée, qui se considère comme le garant ultime du régime turc, a plusieurs fois mis en garde contre une "islamisation rampante" du pays.

    Erdogan renverse le jeu
    A l'inverse, le Parti de la justice et du développement (AKP), au pouvoir et issu de la mouvance islamiste, argue que ce texte doit mettre un terme à la discrimination que subissent les jeunes filles qui souhaitent étudier sans pour autant renoncer à leur foi.

    Le président, Abdullah Gül, est lui-même vivement critiqué par les élites laïques du pays, du fait que sa femme apparaisse en public voilée.

    Dimanche dernier, Recep Tayyip Erdogan a accusé les adversaires du port du voile sur les campus de créer des problèmes là où il ne devrait pas y en avoir.

    "J'ai quelques mots à dire à ceux qui prétendent que la laïcité disparaitra, que la Turquie va devenir un Etat religieux, que les valeurs de la République seront bafouées et que celles qui ne portent pas le foulard seront sous pression", avait-t-il déclaré au lendemain d'une grande manifestation à ce sujet. "N'êtes vous pas ceux qui divisent la société en accusant les autres, qui ne pensent pas et ne s'habillent pas comme vous, d'être les ennemis de la laïcité ou du régime?".

    "Peu d'espoirs" pour l'adhésion turque
    Selon Nedim Gursel, écrivain et directeur de recherche au CNRS, spécialiste de la Turquie, contacté par leJDD.fr, le vrai problème n'est pas l'autorisation du port du voile dans les universités en soi, mais le fait que "le turban est devenu un signe politique" et s'est "répandu dans l'espace public". "A partir de ce moment-là, il y a eu remise en cause de la laïcité", explique-t-il.

    Selon lui, cette autorisation limitée aux universités serait légitime, car il n'est pas normal que "les jeunes filles qui veulent étudier et sont pratiquantes soient bloquées aux portes des universités", mais il "partage les craintes du camp laïc qui pense que cela ira plus loin". Et d'ajouter: "ce débat a encore renforcé l'opposition entre les deux camps, et ça c'est grave."

    Quant à la question des répercussions que cette légalisation pourrait avoir sur une éventuelle adhésion de la Turquie à l'UE, Nedim Gursel avoue avoir "perdu tous les espoirs nés fin 2005", quand le débat avait brièvement été relancé.

    Désormais, considérant "le refus de Nicolas Sarkozy, qui a entrainé Angela Merkel [la chancelière allemande], il y a peu d'espoirs - avec ou sans turban - que la Turquie intègre l'UE."

    "L'autorisation du port du voile dans les universités ne sera qu'un argument de plus contre cette intégration", estime-t-il.

    D'autant que côté truc, "l'envie n'est plus la même non plus", souligne-t-il, car "le refus français a renforcé le camp nationaliste".

    Beaucoup sont ceux, selon le spécialiste, qui se disent "tant pis, si l'UE ne veut pas de nous, nous ne voulons pas d'elle non plus".

    Un deuxième tour de vote est prévu samedi pour finaliser l'ensemble de la révision constitutionnelle.

    Après, seule la Cour constitutionnelle pourrait encore annuler l'amendement, ce qui n'est pas improbable, selon Nedim Gursel, pour qui cette hypothèse serait peut-être la meilleure.

    Car le camp laïc serait satisfait, et les autres ne pourraient pas protester contre l'AKP, qui "a tout fait pour que cette mesure passe, comme il l'avait promis à son électorat".

    Par Marie DESNOS
    Source : leJDD.fr - Samedi 09 Février 2008
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: La Turquie régresserait-elle ?

    Message par Rabasse du sud le Mar 12 Fév - 12:38

    Bettina a écrit:Rabasse du Sud, tu vois la quatrième avec le petit visage de l'enfant : c'est ça le tchador, ça ne couvre pas que la tête, tout le corps, c'est ça que j'ai dû mettre... Mais après quand j’étais un peu plus grande, plus adolescente et jusqu’à ce que je quitte le foyer familial pour la Métropole, il fallait aussi couvrir le visage, comme ceci : Mais, pour moi, ce n'était pas forcément en noir, y'en a en couleur. On appelle ça aussi niqâb.

    Et deux endroits où j'avais la possibilité de ne pas le mettre c'était chez moi, à la maison (à l'intérieure uniquement) : quand il n'y avait pas d'hommes qui n'étaient pas de la famille (et comme mon frère ramenait souvent ses copains !). Et à l'école parce qu'elle était laïque et j'avais la chance que ça ne venait pas de moi le refus (même si j'en étais heureuse au fond) mais au moins je n'étais pas sanctionnée. J’allais comme ça jusqu’à l’école, à la barrière je l’enlevais. Et au retour, à la fin des cours, à la barrière je devais le remettre, jusqu’à l’arrivée à la maison où je pouvais l’enlever à l’intérieure, s’il n’y avait pas chez nous un homme qui n’était pas de la famille.

    Je crois que je devais être la seule enfant de ma classe à toujours être pressé d’aller à l’école et la seule à rentrer la mort dans l’âme. La seule qui angoissait à chaque vacance scolaire, la seule qui était pressée que le week-end finisse. La seule qui allait sur la plage tard, très tard le soir, quand il faisait nuit, parce que j'étais la seule à porter ce vêtement même sur une plage ! même pour se baigner... Tu sais, je suis née aux Antilles, j'y ai vécu quasiment toute ma vie: et je n'ai jamais porté de maillot de bain. Tu peux y croire ça?

    A un moment, dans la cours d’école, j’avais la possibilité de mettre une espèce de bandana pour couvrir la chevelure : mais les profs. à l’intérieure de l’établissement étaient opposés à ce port (merci à eux !).

    Tu vois, on t’invite à une réunion toi, accompagnée d’un adulte (en l’occurrence un membre de ma famille, et c’était toujours mon père ou mon grand-père paternel), et le proviseur avec d’autres membres de l’équipe te demande si c’est par conviction que tu portes cela ou non. Qu’est-ce qu’ils croient ? Qu’on va leur dire, « non c’est par obligation, sinon c'est ma "fête" à la maison ! » tu crois qu’on peut dire devant ses parents ? Et même s'ils ne sont pas là, je n’aurais jamais pu dire ça. Tu crois que c’est facile de parler à des étrangers de tes parents qui t’obligent mais en même temps que tu aimes, ce sont tes parents ? Et puis, moi j'étais aussi dans le dénie. Y'a peu encore, j'étais encore dans le dénie... que je ne subissais pas de pressions…

    J’ai eu deux chances grâce à la France laïque : l’école obligatoire jusqu’à 16 ans. Une chance, car si elle n’était pas : ma famille aurait fait le choix de ne pas m’y emmener puisque je ne pouvais y mettre le tchador. La seconde, c’est que l’école était laïque et donc que tout port de signe religieux ostentatoire y est interdit.

    Une autre chance, pour moi, tu vois, j’en suis réduire à dire que c’était une chance, nous n’étions pas une famille aisée financièrement, parce que mes parents auraient payés l’école privée. Dans mon coin, il n’y en avait pas des catholiques – l’école privée islamique ça n’existait pas, je ne sais pas si cela va changer, j’ose espérer que non ; mais il y en avait beaucoup plus loin les écoles privées catho, fallait payer l’école, les transports etc., mais une des écoles privées catho. aurait accepté de me prendre.

    Donc tu vois ma chance, c’est qu’on n’était pas aisée… Et tu vois, ils auraient dit c’est mon choix. J’ai choisi. Et ça tu trouves que c’est un choix ?

    Vive l’école laïque et vive la République Laïque.

    Avant de finir, je te mets un extrait que j’ai découvert en cherchant des photos de tchador pour te montrer, je suis tombée sur cette discussion :
    Question: salam alaykom wr allah wb

    Ma question c'est que je vais me vais me marier avec une fille qui ne porte pas le nikab elle met seulement le foulard en clair son visage se voit, et quand je vais me marier je vais allez vivre avec elle dans son pays européen et je ne sais pas si le nikab est obligatoire ou pas, et est ce que islamiquement j'ai le doit de l'obliger à porter le nikab ou pas.

    Répondez-moi vite s'il vous plait.

    Et apportez-moi les dalil de l'obligation du nikab s'il est obligatoire.

    wa jazakoom allahou kola khayr

    Répondue par Dr Abdul Wahhab At-Turairy
    Cher frère,
    Premièrement : Le voile islamique légal a deux niveaux :
    1- Le fait de couvrir tout le visage –ou au moins de porter le niqâb ; et il ne fait pas de doute que ceci est meilleur et prioritaire, et est plus éloigné de la suspicion et du dévergondage. Toutefois, les savants sont divergents quant à son obligation.
    2- Le fait de recouvrir la tête et les cheveux, c'est-à-dire en laissant uniquement le visage découvert. Cette méthode suscite une divergence entre les savants ; la plupart d’entre eux disent que cela est permis si la femme est à l’abri de la tentation.
    Deuxièmement : Si ton épouse n’accepte pas de porter le niqâb, et qu’elle n’est pas d’une beauté légendaire (en sorte que tu craignes pour elle la tentation), et qu’elle se conforme au cadre général de l'Islam, c'est-à-dire que ses habits sont par exemple épais et couvrent la totalité de son corps en dehors du visage et des deux mains, sans être moulants ni dessiner sa forme ; si elle s’habille ainsi, vous n’avez pas de péchés in-châ-Allah
    Et ben tu vois, c’est dégueulasse ! Et ça m’a fait pleurer…

    Et ils vont oser te dire, c'est la femme qui choisit par conviction religieuse... je trouve ça dégueulasse.

    ............je trouve ça dégueulasse aussi et je le condamne fortement.
    je suis heureux pour toi qu'aujourd'hui tu puisses en discuter, cela te libère de ce poids si lourd, d'ailleurs je te remercie de tes précisions, aussi j'ai crois comprendre que ton proche environnement est l'amour de ta vie, l'équilibre moral envers les femmes que défend ton homme sera un appui favorable à votre union, il saura combattre les assauts néfastes de certains afin de te protéger.....
    tu es une femme libre, tu en as conscience, bravo! jap


    bisous

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: La Turquie régresserait-elle ?

    Message par admin le Mar 12 Fév - 12:52

    MERCI bisous bisous bisous
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: La Turquie régresserait-elle ?

    Message par Rabasse du sud le Mar 12 Fév - 13:03

    Invité a écrit:le sujet est clos, vous etes entetes, moi aussi, je porte pas de slip serre roubignolles pour protester contre la religion qui me l impose, je porte casquette OM et j emmerde le parisien, je cache ma calvitie preannoncée et pas de soumission, suis pas une femme, suis pas concerné par les pro perso des intervenants, j ai deja assez a faire a chercher mon prepuce.

    bon je suis très en retard sur le suivis de ce topic et je reprend ce message de l' "invité"

    pas grand chose à ajouter vu ta détermination idiote avec des oeillères ! alors quand t'auras trouvé ton prépuce, met ton caleçon sur la tête, cache ta calvitie et reste soumis à l'om! peut-être qu'un jour une femme t'aimera!
    ton sujet est clos dans ce cas
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8749
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: La Turquie régresserait-elle ?

    Message par bye le Mer 13 Fév - 6:04

    Bonjour,

    je ne sais si vous avez pu regarder cette émission. Bisous à tous.

    arte.tv ARTE+7 ARTE VOD ARTE Boutique ARTE Radio ARTE Pro Deutsch / Français ARTE à la carte Vidéos & Podcasts Blogs Forums Jeux Créations Les émissions
    de AZ
    La fiction sur ARTE ARTE Info ARTE Reportage ARTE Sciences ARTE Thema Aventure Humaine CHIC Cinem'arte Cinéma muet Cinéma sur ARTE Court-circuit Cuisines des terroirs Die Nacht / La Nuit GEO 360 Grands dramaturges Journal de la culture Karambolage Le Dessous des Cartes Les mercredis de l'histoire Maestro Metropolis One Shot Not Opéra Paris - Berlin, le débat Terres d'ailleurs Toutes les télés du monde Tracks Visages d'Europe Zoom europa ------------- ARTE Histoire Actualité Cinéma Actualité DVD Mang'Arte Revue de presse Sélection CD Sélection livres

    Programmes Histoire & Société Art & Musique Cinéma & Fiction Connaissance & Découverte


    Les discours de Hambourg
    Programme précédent Afficher le jour Programme suivant




    INFO PROGRAMME
    jeudi, 24 janvier 2008 à 21:00
    Rediffusions :
    Pas de rediffusion


    Les discours de Hambourg
    (Allemagne, 2006, 133mn)
    ZDF
    Réalisateur: Romuald Karmakar
    Image: Casey Campell, Frank Müller, Fred Schuler
    Montage: Karin Nowarra, Romuald Karmakar
    Acteur: Manfred Zapatka
    Auteur: Romuald Karmakar
    Production: Pantera Film GmbH
    Rédacteur: Anne Even
    Traducteur: Achmed Khammas, F. Franzmathes, Günther Orth, Maria Legann


    Ce film choc présente, dans leur texte intégral, deux prêches prononcés en janvier 2000 par l'imam intégriste d'une mosquée de Hambourg, alors fréquentée par trois des terroristes du 11-Septembre. Un dispositif radical qui expose le fonctionnement rhétorique de l'intégrisme religieux.



    ZDF © Pantera Film/Felix Hassenfratz



    À la fin des années 90, Mohammed Fazazi devient l'imam d'une mosquée de Hambourg. En janvier 2000, pendant les derniers jours du ramadan, il donne dans la salle de prière plusieurs "leçons" sur les règles de vie préconisées aux fidèles musulmans et répond aux questions des membres de l'assistance. Ces séances sont filmées en vidéo et les cassettes sont ensuite vendues, notamment à la librairie de la mosquée. Après les attentats du 11-Septembre, il s'avère que trois des kamikazes qui constituaient ce que l'on a appelé le groupe de Hambourg - parmi lesquels Mohammed Atta, présenté comme le cerveau de la cellule par le FBI - fréquentaient cette mosquée et avaient des contacts suivis avec l'imam Fazazi.
    Sur la base de la vidéo, et comme il l'avait fait en 2000 avec un discours de Himmler, le jeune cinéaste allemand Romuald Karmakar a choisi de reconstituer dans leur intégralité deux de ces prêches, tels qu'ont pu les entendre les fidèles de la mosquée. À l'aide d'un dispositif filmique rigoureux, écartant toute mise en scène spectaculaire pour privilégier la lecture du comédien Manfred Zapatka, il donne au spectateur l'occasion de se confronter directement à la rhétorique et à la logique interne d'un prédicateur salafiste. La traduction montre combien cette rhétorique, portée par un lexique guerrier qui appelle par exemple à la destruction de l'État allemand et des juifs, constitue aussi un problème éminemment européen.
    En juin 2003, soupçonné d'avoir inspiré les attentats de Casablanca, Fazazi a été condamné à trente ans de réclusion par un tribunal marocain. En Allemagne, aucune procédure d'enquête n'a jamais été lancée contre lui.


    INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES
    Voir la bande-annonce


    LIENS CONNEXES
    Plus d'émissions "Fictions et séries" resp. des catégories "Téléfilm"
    Karambolage (mardi, 12 février 2008 à 04:35)
    Nus (mercredi, 13 février 2008 à 03:00)
    Qui est cette femme ? (vendredi, 15 février 2008 à 21:00)
    L'ours, le tigre et les autres (samedi, 16 février 2008 à 08:00)
    Spirou et Fantasio (samedi, 16 février 2008 à 08:25)









    ARTE à la carte Vidéos & Podcasts Forums Blogs Jeux Créations Actions culturelles

    Contact Crédits Protection des données personnelles Tout sur ARTE Mon Profil Offres d'emploi Contrats de fourniture et de service

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Turquie: la justice dit "non" au voile à l'Université, coup dur pour l'AKP

    Message par admin le Jeu 5 Juin - 19:24

    ANKARA (AFP) — La Cour constitutionnelle de Turquie s'est prononcée jeudi contre le port du foulard islamique sur le campus universitaire, un verdict crucial qui pourrait préfigurer une interdiction du parti islamo-conservateur au pouvoir qui l'avait défendu malgré les critiques.

    Les onze juges ont délibéré pendant près de sept heures sur une requête de l'opposition laïque et ont annulé un amendement très controversé à la loi fondamentale adoptée en février à l'Assemblée nationale, autorisant le port du foulard dans les établissements universitaires.

    Selon un court communiqué émanant de la Cour, l'amendement est jugé contraire aux articles de la loi fondamentale mentionnant le caractère laïc de la République de Turquie et qui sont non amendables.

    Ce jugement constitue le pire scénario pour le Parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste), au pouvoir depuis 2002, qui a fait passer l'amendement en février car il pourrait préfigurer une dissolution de cette formation qui a divisé la société turque en autorisant le port du voile dans les facultés au grand dam du camps laïc.

    Les mêmes juges doivent se prononcer dans les mois à venir sur une procédure séparée, celle sur une interdiction de l'AKP, au pouvoir depuis 2002, pour activités contraires à la laïcité en Turquie, pays musulman mais au régime laïc.

    L'amendement sur le port du voile islamique sur les campus est l'un des principaux arguments du procureur de la Cour de cassation qui a réclamé en mars l'interdiction de l'AKP et le bannissement de politique pour cinq ans pour 71 de ses membres, dont le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

    "Ce verdict aura un impact psychologique sur la procédure d'interdiction, c'est sûr", a estimé l'analyste politique et journaliste Rusen Cakir sur la chaîne d'information NTV.

    Pour ce commentateur l'AKP a "mal géré" l'affaire du foulard et s'est embourbé dans une crise politique qui pourrait le faire interdire.

    En faisant adopter l'amendement au Parlement, l'AKP s'était défendu en faisant valoir que l'interdiction du voile, imposée après le putsch militaire de 1980, contrevenait à la liberté de conscience et au droit à l'éducation.

    La Cour s'était déjà prononcée à deux reprises dans le passé contre le port du voile dans les universités.

    L'interdiction de se couvrir la tête sur le campus avait aussi été maintenue par le Conseil d'Etat turc et la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH).

    Malgré l'amendement, la grande majorité des universités ont maintenu l'interdiction, jugeant que le parlement devait adopter en outre une réglementation détaillant le code vestimentaire autorisé et excluant les symboles les plus ostentatoires d'un islam radical, comme le tchador ou la burqa.

    La question du voile divise depuis plus de deux décennies la Turquie où il est interdit de le porter à l'école et dans la fonction publique.

    Le foulard le plus fréquent en Turquie est le fichu traditionnel noué sous le menton et porté surtout dans les campagnes. Aux yeux de la population, ce voile incarne la Turquie profonde et traditionnelle. Porté par habitude plus que par ostentation, il exprime moins un acte politique qu'un attachement aux coutumes.

    Le voile musulman, le hidjab, a une signification et une implication bien différentes, montrant une appartenance à la foi musulmane. Ce voile couvre soigneusement tous les cheveux et encadre l'ensemble de la tête.

    Les partisans de la laïcité (l'armée, la magistrature et l'administration des universités) estiment que le port du voile est un défi au régime laïc en vigueur en Turquie.


    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: La Turquie régresserait-elle ?

    Message par admin le Jeu 5 Juin - 19:25

    TOP TOP TOP

    Contenu sponsorisé

    Re: La Turquie régresserait-elle ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 27 Juil - 17:12