LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Stop Autisme Virtuel L’autisme provoqué par les écrans, ça n’existe pas ! Halte aux théories infondées !
par bye Mar 9 Oct - 12:24

» Rapport des enquêteurs de l’ONU sur la Birmanie : crimes de masse, impunité et transition démocratique à l’arrêt
par bye Mar 2 Oct - 14:36

» Service national universel : surveiller et soumettre
par bye Mar 25 Sep - 10:57

» Un peu moins pauvre ?
par bye Mar 18 Sep - 11:21

» Clément Méric, ni oubli ni pardon
par bye Lun 10 Sep - 12:52

» Liberté de la presse en Birmanie : deux pas en avant, trois en arrière
par bye Mer 5 Sep - 8:49

» Rohingya : un an après... si peu d'avancées 
par bye Ven 24 Aoû - 18:59

» Le Festival de Douarnenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord
par bye Mar 3 Juil - 14:19

» Pour une autre formation professionnelle
par bye Mer 27 Juin - 14:07

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mer 27 Juin - 13:56

» migration internationale
par bye Mar 26 Juin - 19:25

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    migration internationale

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: migration internationale

    Message par bye le Dim 22 Mar - 18:15

    Mineurs isolés étrangers : guide pratique sur les demandes d’asile et de titre de séjour

    La Cimade Nord Picardie édite une brochure à destination des mineurs isolés étrangers (MIE) ou des jeunes majeurs, qui sont ou ont été pris en charge par l’aide sociale à l’enfance (ASE). Elle vise à les informer sur les démarches qu’ils peuvent entreprendre pour demander l’asile ou déposer une demande de titre de séjour.

    Ce guide sera diffusé dans la région dans les lieux de vie et de passage des jeunes et auprès des travailleurs sociaux et des associations qui les accompagnent.

    Accessible à tous, cette brochure comprend des explications et conseils permettant de faire le point sur les démarches que peuvent entreprendre les MIE ou les jeunes majeurs :

    Connaître le sens de la demande d'asile, ce qu'elle signifie au regard des problèmes rencontrés dans son pays d'origine et des craintes en cas de retour.
    Comprendre la procédure de la demande d'asile, ses étapes : la préfecture, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), la Cour nationale du droit d'asile (CNDA).
    Saisir les enjeux de la demande de titre de séjour à 18 ans, selon l’âge de prise en charge par l’ASE.
    Savoir si l'accès à une formation professionnelle est envisageable et dans quelles conditions.
    Contester les refus de titre de séjour ou de demande d'asile devant un tribunal ou une administration.
    Tous les contacts utiles sont rassemblés à la fin du guide : administrations régionales (préfecture, DIRECCTE), Ofpra et CNDA, mais aussi les associations lilloises spécialisées en droit des étrangers.

    Imprimé en mars 2015, le guide sera actualisé dans sa version électronique après l'adoption du projet de loi relatif au droit des étrangers.

    http://www.lacimade.org/nouvelles/5360-Mineurs-isol-s--trangers---guide-pratique-sur-les-demandes-d-asile-et-de-titre-de-s-jour
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: migration internationale

    Message par bye le Lun 13 Avr - 20:31

    Quelques idées reçues sur l'immigration

    1) C'est facile d'entrer en France.

    Faux ! Pour entrer sur le territoire français la première étape est souvent d'obtenir un visa. Le visa est demandé au consulat français du pays de départ. Cette demande est contrôlée de manière stricte et fait l'objet de longues procédures, complexes et dissuasives. Celles-ci sont chères et non remboursables.

    2) Les flux migratoires vont des pays pauvres vers les pays riches.

    Encore faux ! En 2013, on compte 232 millions de migrants internationaux soit 3,2 % de la population mondiale.

    Les mouvements concernent toutes les régions du monde : Du Sud vers le Sud = 82,3 millions ; Du Sud vers le Nord = 81,9 millions.

    3) La France accueille de plus en plus d'étrangers.

    Faux ! Leur part dans la population était de 6% en 1926, 6,3% en 1990 et 5,8% en 2008. Par ailleurs, en 2012, alors que le Royaume Uni accueillait 286 000 migrants et l'Allemagne 400 000, la France en accueillait 258 900.

    4) Les immigrés coutent cher.

    Toujours faux ! L'immigration coûte chaque année 48 milliard d'euros à la France en prestations sociales, mais elle rapporte 60 milliards d'euros en impôts et cotisations sociales. La population immigrée est en moyenne plus jeune et en meilleure santé que les autres habitants de la France. De plus, pour qu'un migrant bénéficie des aides sociales comme le RSA, il doit être en possession d'un titre de séjour depuis au moins cinq ans si l'on est natif d'un pays extérieur à l'union européenne.

    "Il faut oublier cette idée reçue qu'accueillir des migrants coûte cher". Angel Gurria, secrétaire général de l'OCDE.

    REGULARISONS LES SANS-PAPIERS !

    Des femmes, hommes et enfants, ayant fui un conflit, la pauvreté, une dictature, ou cherchant simplement à vivre en famille se retrouvent aujourd'hui victimes des conséquences de l'application des lois sur l'immigration aggravées par Nicolas Sarkozy depuis 2003.

    Ces lois, toujours plus répressives, sont toujours en vigueur et laissent les migrants en situation irrégulière, dans une précarité totale, sans droits, avec des accès aux soins de plus en plus difficiles, pourchassés par la police et expulsés.

    Le projet de loi asile a été adopté par l'assemblée nationale et sera débattue au Sénat début mai. Le projet de loi immigration sera débattu au début de cet été.

    Cette énième modification de la loi sur l'immigration et l'asile, par bien des aspects, réduit à nouveau les droits des migrants, ce qui aura pour conséquence d'accroître leur précarité.

    Nous dénonçons la politique actuelle du gouvernement qui est dans la continuation de ses prédécesseurs : la criminalisation et la peur de l'étranger, une approche répressive de l'immigration au détriment d'une vision progressiste.

    Nous ne pouvons accepter sous François Hollande ce que nous n'acceptions pas sous Nicolas Sarkozy. Nous exigeons du gouvernement une véritable politique d'accueil et d'intégration des migrants.

    Associations signataires :

    Association pour la Reconnaissance et la Défense des Droits des Immigrés (ARDDI 79 Niort) – ARDDIB Bressuire (79) - BAOBAB (16 Angoulême) – CIMADE (17 La Rochelle) –CIMADE Sud-Deux-Sèvres - CIMADE (86 Poitiers) – Comité Anti-expulsions (17 Rochefort) – Collectif contre les expulsions et pour le droit de vivre en France (86 Poitiers) – Ligue des Droits de l'Homme Niort (section 79 Deux-Sèvres) – Ligue des Droits de l'Homme (section 17 Rochefort et Pays Rochefortais) – Ligue des Droits de l'Homme Royan et Pays Royannais – Ligue des Droits de l'Homme Châtellerault (86) - Regroupement pour la Paix (17 Rochefort) – Réseau de Vigilance Citoyenne de La Rochelle - Réseau Education Sans Frontières (RESF 86 Poitiers et RESF 17 La Rochelle

    Coordination Régionale Poitou-Charentes Solidarité Migrants :
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: migration internationale

    Message par bye le Ven 8 Juin - 12:08

    SOUTENONS LES ASSOCIATIONS HONGROISES DE DÉFENSE DES DROITS DE L’HOMME ET DES PERSONNES ÉTRANGÈRES, SOUTENONS LA DÉMOCRATIE EN EUROPE

    La victoire du Fidesz et de son leader, Viktor Orban, aux élections législatives hongroises du mois d’avril 2018, ouvre une nouvelle page noire pour les associations hongroises. Les menaces dont elles font l’objet de la part du gouvernement depuis plusieurs mois et la publication dans un journal proche du Premier ministre d’une liste de 200 militants et membres d’associations qualifiés de « mercenaires de Soros » ont pour objectif de créer un climat de peur et de faire taire les associations. L’adoption annoncée d’une loi intitulée « Stop Soros » vise plus particulièrement, dans sa version dévoilée le 29 mai, les associations de défense des personnes migrantes et réfugiées. Elle introduit des sanctions pénales, allant jusqu’à des peines d’emprisonnement, pour « aide à l’immigration illégale ». Seront ainsi pénalisées des activités telles qu’aider une personne à déposer une demande d’asile, distribuer des supports d’information sur la procédure d’asile ou d’organiser des réseaux (y compris d’avocats spécialisés). Cette loi, qui s’inscrit dans la continuité d’une première législation de juin 2017, constitue une attaque sans précédent dans l’Union européenne contre la liberté d’association, le pluralisme et la liberté d'expression.

    Les associations françaises sont extrêmement préoccupées pour l’avenir de leurs collègues hongrois du Comité Helsinki de Hongrie, d’Amnesty International et des autres organisations non gouvernementales qui œuvrent sur le terrain pour la défense des droits de l’Homme et de la démocratie. Elles souhaitent exprimer leur soutien et leur solidarité avec les associations hongroises dont elles connaissent, à travers les nombreux réseaux européens, l’engagement et le professionnalisme. Ces associations mènent un travail de terrain quotidien pour soutenir les personnes étrangères en Hongrie et aux frontières, alors que plusieurs lois répressives ont été adoptées, permettant les refoulements vers la Serbie et la détention automatique des demandeurs d'asile.

    S’attaquer à la liberté d’association, c’est s’attaquer à un des fondements de l’Europe. Les associations sont des acteurs majeurs de la démocratie. Elles sont garantes du respect des droits de l’homme, du pluralisme et de la citoyenneté. Lors de son discours devant le Parlement européen le 17 avril 2018, le président de la République française a rappelé son engagement pour la démocratie et contre les populismes. Cependant, aucune parole forte de la France n’est venue condamner les attaques contre les associations hongroises, alors que des pays comme les États-Unis, le Canada et la Suède leur ont exprimé leur soutien.

    Par conséquent, les associations françaises demandent aux autorités françaises de donner tout son sens au discours du président de la République en utilisant les moyens à sa disposition pour condamner la politique du gouvernement Orban et apporter un soutien aux associations hongroises. Parmi ces moyens, figurent le soutien à la proposition de la Commission européenne de lier, dans la programmation financière 2021-2027, l’octroi des crédits européens à une conditionnalité liée au respect de l’état de droit, mais aussi l’activation des dispositions du Traité sur le Fonctionnement de l’Union européenne sanctionnant la violation de l’état de droit. En effet, on ne peut pas appartenir à une union politique et bénéficier de la solidarité financière de ses membres sans partager et respecter pleinement l’état de droit, les droits de l’Homme et la démocratie.


    SIGNATAIRES :
    Thierry Le Roy, Président et Pierre Henry, Directeur général, France terre d’asile
    Malik Selemkour, Président de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH)
    Geneviève Jacques, Présidente et Jean-Claude Mas, Secrétaire général, la Cimade
    Dominique Sopo, Président de SOS Racisme
    Marc Noailly, Président et Jean-François Ploquin, Directeur général, Forum réfugiés-Cosi
    Patrick Baudoin et Michel Tubiana, Présidents d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH)
    Günter Burkhardt, Directeur – Pro Asyl
    Roberto Zaccaria, Président, et Mario Degasperi, Directeur – Consiglio Italiano per i Rifugiati (CIR)

    http://www.france-terre-asile.org/accueil/ftda-actu/soutenons-les-associations-hongroises-de-defense-des-droits-de-l-homme-et-des-personnes-etrangeres-soutenons-la-democratie-en-europe
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: migration internationale

    Message par bye le Mar 26 Juin - 19:25

    L’accueil digne de tous les demandeurs d’asile en Europe : un mirage ?

    Les migrants encourent plus de risques pour arriver en Europe, selon le HCR
    Alors que le nombre de personnes empruntant les routes migratoires vers l’Europe a baissé significativement en 2017 et 2018, ces routes sont devenues plus dangereuses, selon le rapport Desperate Journeys (Voyages du désespoir) du Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR).

    Depuis début 2018, une baisse de 74 % du nombre d’arrivées en Italie, par rapport à l’année précédente, a été constatée. Cependant, fin 2017, l’Espagne et la Grèce ont enregistré une augmentation du nombre de migrants entrant sur leur territoire, augmentation qui s’est confirmée au cours des premiers mois de 2018 (voire l’article « Divisions autour de la politique de confinement des demandeurs d’asile sur les îles grecques »). Au total, depuis janvier 2018, le nombre d’arrivées en Europe par la Méditerranée est plus de deux fois inférieur à ce qu’il était au cours de la même période en 2017.

    Malgré une réduction significative du nombre de migrants effectuant le voyage vers l’Europe, le taux de personnes perdant la vie en traversant la Méditerranée a augmenté : alors qu’au cours des trois premiers mois de 2017 une personne sur vingt-neuf est décédée en essayant d’atteindre l’Italie, ce ratio était d’une personne sur quatorze au cours de la même période en 2018. Selon le rapport du HCR, les efforts entrepris par les pays européens pour « fermer » leurs frontières encouragent les migrants à emprunter des routes plus dangereuses et participent, ainsi, à l’augmentation des risques auxquels ces derniers doivent faire face. De plus, selon l’association SOS Méditerranée, les conditions de sauvetage des migrants en mer sont devenues inacceptables car les bateaux de sauvetage doivent : « négocier au cas par cas [avec les garde-côtes libyens notamment], en pleine mer, en situation d’urgence et de tension dangereuse, l’évacuation de personnes en détresse ». À cela s’ajoute les mesures répressives prises à l’encontre des organisations de sauvetage en mer, accusées de trafic d’êtres humains.

    Enfin, le rapport s’alarme de la détérioration de l’état de santé des migrants arrivant de Libye, souvent très faibles, maigres et malades, et souligne la permanence des risques d’exploitation et de maltraitance tout au long de la route migratoire, ainsi que les violences spécifiques dont sont victimes les femmes et les enfants non accompagnés.

    http://www.vuesdeurope.eu/actu-europeenne/les-migrants-encourent-plus-de-risques-pour-arriver-en-europe-selon-le-hcr/

    Contenu sponsorisé

    Re: migration internationale

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 20 Oct - 13:34