LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

» Fichier des Français : les oublis et les erreurs de Cazeneuve et Urvoas
par bye Mar 8 Nov - 11:54

» Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre
par bye Mar 8 Nov - 11:49

» "Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"
par bye Mar 1 Nov - 11:58

» Besoin de crédit personnel
par filhastreanne Lun 31 Oct - 2:32

» L’usage informationnel acritique d’Internet à l’école primaire
par gramophone Dim 30 Oct - 10:06

» Un maire serbe à Srebrenica, tout un symbole, 21 ans après le massacre
par bye Lun 24 Oct - 12:39

» L'Arctique : eldorado ou mirage?
par bye Lun 24 Oct - 12:36

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Police française

    Partagez
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Police française

    Message par yunolo le Ven 4 Déc - 3:42

    Manifestations policières contre la politique du chiffre


    POLICE - Ce matin, les policiers manifestent dans les grandes villes françaises, distribuent tracts et faux PV. Leurs griefs ? Principalement la politique du chiffre que mene depuis sept ans leur hiérarchie, et qui conduit selon eux à des attitudes aberrantes, et contre-productives. "Le malaise est général, résume Alain Chizat, secrétaire départemental du syndicat Unité police à Lyon. La police est désormais gérée comme une entreprise privée, avec des ratios et des quotas à atteindre pour obtenir des primes, et cela se fait au détriment de la qualité de notre travail." Les exemples que donnent les policiers sont édifiants...

    Ainsi en matière de lutte contre l'immigration clandestine. Selon le pouvoir en place, les filières clandestines faisant leur beurre de la détresse universelle seraient la cible prioritaire. Dans les faits, les policiers constatent le contraire. Les primes sont versées en fonction du nombre d'interpellations d'ESI 'étranger en situation irrégulière). Selon les effectifs d'un service de police, il y a un objectif à atteindre pour décrocher la prime. Depuis, être muté à Modane est devenu une aubaine. Il est plus facile d'y attraper le pékin tentant sa chance sans filière. Parfois, on arrête aussi celui qui quitte sans papiers le territoire, pour gonfler les chiffres. "En revanche, les services de police aux frontières qui travaillent sur des filières et font un travail de fond ne sont pas considérés comme suffisamment méritants, dénonce Alain Chizat. Le démantèlement d'une filière ne permet pas d'arrêter suffisamment de gens pour remplir les objectifs assignés."
    En matière de stupéfiants, même constat. Depuis quelques années, les policiers racontent que l'on privilégie la quantité et les interpellations faciles. Un fumeur de pétard devient une aubaine, statistiquement parlant. En lui tombant dessus, on comptabilise un fait constaté, et dans le même temps un fait élucidé. Cela ne fait une qu'une "crotte de shit", mais la police parait plus efficace si l'on ne regarde que les chiffres. A l'inverse, un long investissement pour essayer de faire tomber un réseau de trafiquants coûte cher en temps et en hommes, sans être valorisant du point de vue statistique.
    Pour compléter les effets désastreux de cette application à la police de la gestion statistique, les agents racontent que dans les commissariats, les plaignants sont de plus en plus souvent encouragés à déposer des mains courantes plutôt que des plaintes, afin de ne surtout pas faire augmenter la délinquance aux yeux de la hiérarchie centrale, et de l'opinion publique. Les travailleurs sociaux qui accompagnent par exemple les femmes victimes de violences conjugales confirment qu'il est devenu plus difficile de porter plainte dans certains commissariats.
    A la fin des années 90, la police de proximité imaginée par Jean-Pierre Chevènement, et théorisée au moment du colloque de Villepinte en 1997, avait produit l'effet inverse. Pour resserrer le lien avec la population, lutter contre le sentiment d'insécurité, les commissariats avaient reçu l'ordre de prendre toutes les plaintes. Il s'en était suivi une hausse (partiellement) artificielle de la délinquance. Que la gauche a payé en 2002. Derrière les effets de manche et de menton qui ont suivi, la politique mise en place par Nicolas Sarkozy a produit l'effet inverse selon une partie des policiers. La délinquance a connu une baisse (partiellement) artificielle.
    Selon les syndicalistes d'Unité police, cette politique rejaillit également sur le moral des troupes. "Les chefs de service n'hésitent plus à envoyer des mails pour dire que le nombre de timbres amende est insuffisant et qu'il faut se ressaisir, raconte Alain Chizat. Les policiers se sentent de plus en plus menacés, insultés sur la voie publique, et de moins en moins respectés par leur hiérarchie parce qu'il faut toujours faire plus pour répondre aux ratios et aux quotas."
    A cette violence croissante s'ajoutent des moyens décroissants. Les effectifs baissent les véhicules mettraient de plus en plus de temps à se faire réparer. Unité police appelle à un arrêt de la politique du chiffre, pour retravailler le lien à la population. Elle demande aussi une "reconnaissance indicière" de ce métier, "aussi peu reconnu désormais que celui des instituteurs et des métiers de la santé".
    Nos policiers sont des femmes et des hommes comme vous et nous!
    Cà fait bien et çà défoule peut-être certains d'entre vous de les caillasser! C'EST TELLEMENT CON!!!!
    J'aimerais bien que certains d'entre vous! Nés anti flics!!!!!! Prennent le temps de discuter avec l'un d'eux ou plusieurs!
    Désolée de penser à Bye! Mais c'est toi qui va t'y coller mec!
    N'arrive pas avec une matraque d'abord!
    Ne choisis pas non plus la pire des manifs! Prends une manif normale sans agression et parle avec un des flics! Tu verras très vite que vous vous comprenez!

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Police française

    Message par admin le Ven 4 Déc - 3:50

    Bravo Yunolo d'avoir mis ce sujet, je comptais le faire demain, tu m'as devancée ! Bravo !

    J'aimerais que la population qui est aussi victime de ce "chiffre" soit derrière la Police pour soutenir leur mouvement.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Police française

    Message par yunolo le Ven 4 Déc - 4:02

    OUF!!!!
    Tu fais donc partie des personnes qui n'ont pas peur de la POLICE!
    Cà fait du bien! Crois-moi!
    MERCI!
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Police française

    Message par yunolo le Ven 4 Déc - 5:22

    Dans toutes nos familles françaises, il existe bien un policier, un gendarme, un militaire!!!!! Non ? Sont-ils différents de nous ? des Pourris sans Foi ni loi ?
    NON! Bien sûr que NON!
    Les affronter bêtement ou les cataloguer bêtement aussi! Trop con!
    Ils et elles ont fait des études bien plus pointues que les nôtres aujourd'hui!
    Ramener tout à la violence policière!!! n'est même plus crédible aujourd'hui! TROP C'EST TROP PARFOIS!
    Ces femmes et ces hommes parachutés loin de leur Province font juste un métier plus que difficile!
    Ce ne sont pas des agresseurs!
    Avez-vous croisé le regard d'une ou d'un d'entre eux parfois ? NON ? Engagez la conversation quand ils font "plante verte" devant les hôtels particuliers de nos politiques de tout bord!!
    Ils et elles assument cet état de fait! Pendant que dans les étages ON S'AMUSE!.... Sur la place... juste en face! Il y a des SDF! Ils sont la jour et nuit! Pas grave!
    Je sais de quelle place parisienne je parle! Je sais aussi comment ces hôtels particuliers de gauche et de droite jouxtent! Mes bras en sont tombés!
    Et nos "putains" de flics ont signé pour passer des nuits entières au garde à vous! (plante verte) Pas de violence! JUSTE DE LA FRUSTRATION!
    Je les aime moi ces petits! Ils en ont chié + que + à Paris et sa région!
    Mon Jim est allé dans le nord pour arrêter des sans-papiers! Tout s'est bien passé! Aucun affrontement!
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Police française

    Message par yunolo le Dim 6 Déc - 20:32

    C'est malgré tout un "topic" que tout le monde fuit comme la peste Bettina!
    C'est à désespérer!
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Police française

    Message par yunolo le Dim 6 Déc - 21:46

    Je suis triste qu'on puisse assimiler une femme ou un homme policier ou gendarme à une personne VIOLENTE ou MALFAISANTE!
    C'est juste mal les connaître! C'est aussi imaginer qu'on peut se passer d'eux!!!!!! C'est aussi imaginer qu'un pays comme la France peut continuer à soutenir le gouvernement en place (et installé par les français) et laisser faire les casseurs! Pourquoi pas d'ailleurs? Nous sommes en DEMOCRATIE finalement!!!!!!
    Imaginer que les radars.... c'est encore eux! C'est se tromper de personnes! (qui détient ce monopole ?) Cherchez!!!!!!
    Heureusement qu'ils sauvent des femmes et des enfants de certaines monstruosités masculines! Heureusement qu'ils arrivent à élucider des affaires de drogue, de meurtres... etc... Mais là.... personne n'en parle!
    Ils ne sont pas "pompier"! La plupart du temps, ils arrivent après! Quand le mal est fait évidemment!
    CES FEMMES ET CES HOMMES FONT UN METIER "POURRI", DANS LE SENS EXTREMEMENT DIFFICILE!
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Police française

    Message par yunolo le Mar 8 Déc - 23:30

    Je préfère être la première à en parler!
    2 flics ont dévalisé un commerce! HONTE A EUX!
    J'espère qu'ils seront jugés rapidement et "bannis" de la Police avec perte et fracas! Des personnes de cette espèce n'ont rien à faire dans un service de l'Etat quel qu'il soit!
    J'espère que ces 2 voyous ne jetteront pas un peu plus d'opprobe sur nos policiers! Ce serait injuste!
    J'espère rapidement encore que le grand public connaîtra ces malfrats!
    Moi... J'ai vraiment besoin de savoir d'où ils sortent! Sachant qu'on entre pas dans la police "comme çà!"! Il y a des cours, des tests psy entre autre, et une école où on partage! Ou on apprend les lois, les règles!
    Comment peut-il y avoir des "râtées" de cette sorte ?
    Je ne me l'explique pas!
    J'ai vraiment besoin de savoir! Parce que des cons pareils! STOP!

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Police française

    Message par admin le Mer 9 Déc - 0:21

    Ce sont des humains !

    Tout dépend donc de l'éducation qu'ils ont reçu, de leur moral, de leur problèmes perso.

    comme pour tout les humains !

    Y'a des gens riches aussi qui volent !

    Des hommes d'État comme Juppé, Chirac et compagnie !

    ça fait drôle que des gens supposés arrêtés des voleurs volent, mais ça fait plus drôle encore que des gens supposés protégés les enfants violent des enfants (comme certains éducateurs, professeurs, parents, etc.), que des juges soient corrompus, que des hommes d'État au service donc de l'État pille cet État ou le trahisse !

    Nous n'avons pas à les punir plus que d'autres. Ils doivent être sanctionnés à la mesure de leur acte, pas plus.

    D'abord, en tant que fonctionnaire, ils sont foutus ! Ils perdront même peut-être ce qu'ils ont cumulé comme retraite. En tout cas, ils ne pourront plus exercés dans la fonction publique.

    Ils ont quand même volé bien moins que Chirac ou Juppé qui eux sont restés longtemps à continué à être élu par ce bon peuple français qui s'offusque que deux policiers volent...

    Selon que vous soyez puissant ou misérable, etc. etc.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Police française

    Message par yunolo le Mer 9 Déc - 0:50

    Merci Bettina! J'imaginais déjà comment cette corporation allait se faire incendier! Elle le sera sans doute! mais comme tu l'as dit, il s'agit de 2 individus!
    Toutes les professions connaissent des malfaiteurs! Mais c'est évident que dès l'instant où il s'agit d'un métier public et de lois!!!!! Cà prend des proportions nationales!
    N'empêche! ces mecs là seront vidés de la police avec perte et fracas! Ils n'auront pas d'ASSEDIC, vu que l'état n'y cotise pas!
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Police française

    Message par Résistance le Mar 15 Déc - 1:55

    Quand je dis qu'il faut faire une opération main propre dans notre corps de métier...

    C'est triste effectivement l'amalgame yunolo mais il existera tant qu'on ne se débarasse pas des brebis galeuses dans notre fonction
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Police française

    Message par Résistance le Mar 15 Déc - 1:56

    yunolo a écrit:Manifestations policières contre la politique du chiffre
    200% avec cette manifestation
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Police française

    Message par yunolo le Mar 15 Déc - 2:13

    Je ne te sens pas trop Resistance!
    Où tu te la joues! Ou tu n'es pas flic!
    T'apprécie pas du tout!
    A mes yeux tu n'es qu'un minable "flambeur"!
    Du métier de policier tu ne connais RIEN!
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Police française

    Message par Résistance le Mar 15 Déc - 2:46

    yunolo a écrit:Je ne te sens pas trop Resistance!
    Où tu te la joues! Ou tu n'es pas flic!
    T'apprécie pas du tout!
    A mes yeux tu n'es qu'un minable "flambeur"!
    Du métier de policier tu ne connais RIEN!
    J'ai dû mal à te suivre.

    Je dis que je suis en complet accord avec la manifestation que dénonce (je cite) "les policiers manifestent dans les grandes villes françaises, distribuent tracts et faux PV. Leurs griefs ? Principalement la politique du chiffre que mene depuis sept ans leur hiérarchie, et qui conduit selon eux à des attitudes aberrantes, et contre-productives"

    Et tu m'insultes ?

    Est-ce à dire que tu étais contre cette manifestation ?

    Est-ce à dire que tu ne soutenais pas la police dans cette démarche ?
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Police française

    Message par yunolo le Mar 15 Déc - 3:35

    Résistance a écrit:
    yunolo a écrit:Je ne te sens pas trop Resistance!
    Où tu te la joues! Ou tu n'es pas flic!
    T'apprécie pas du tout!
    A mes yeux tu n'es qu'un minable "flambeur"!
    Du métier de policier tu ne connais RIEN!
    J'ai dû mal à te suivre.

    Je dis que je suis en complet accord avec la manifestation que dénonce (je cite) "les policiers manifestent dans les grandes villes françaises, distribuent tracts et faux PV. Leurs griefs ? Principalement la politique du chiffre que mene depuis sept ans leur hiérarchie, et qui conduit selon eux à des attitudes aberrantes, et contre-productives"

    Et tu m'insultes ?

    Est-ce à dire que tu étais contre cette manifestation ?

    Est-ce à dire que tu ne soutenais pas la police dans cette démarche ?
    Ou tu as vu que je t'insulte! NULLE PART!!!!!!
    Je ne suis pas contre votre manifestation! Loin de là! AU CONTRAIRE! Où veux-tu en venir ?
    J'ai du mal à te suivre!
    La police sans faille! J'adhère totalement! C'est même ce que j'aimerais voir!
    Je sais que mon Jim fait partie de ceux-là!
    La politique du chiffre! ABERRATION TOTALE!
    Quand il était à Paris... comme toi! et qu'il allait se geler les couilles sur les trottoirs parisiens... Il avait des collègues qui se délectaient de prendre des carnets de PV! PAS LUI!
    ETRE POLICIER N'EST CERTAINEMENT PAS CETTE POLITIQUE DU CHIFFRE!
    ACCROCHE-TOI! IL N'Y A PAS QUE PARIS!
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Police française

    Message par Résistance le Mar 15 Déc - 3:44

    yunolo a écrit:
    Résistance a écrit:J'ai dû mal à te suivre.

    Je dis que je suis en complet accord avec la manifestation que dénonce (je cite) "les policiers manifestent dans les grandes villes françaises, distribuent tracts et faux PV. Leurs griefs ? Principalement la politique du chiffre que mene depuis sept ans leur hiérarchie, et qui conduit selon eux à des attitudes aberrantes, et contre-productives"

    Et tu m'insultes ?

    Est-ce à dire que tu étais contre cette manifestation ?

    Est-ce à dire que tu ne soutenais pas la police dans cette démarche ?
    Ou tu as vu que je t'insulte! NULLE PART!!!!!!
    Je ne suis pas contre votre manifestation! Loin de là! AU CONTRAIRE! Où veux-tu en venir ?
    J'ai du mal à te suivre!
    La police sans faille! J'adhère totalement! C'est même ce que j'aimerais voir!
    Je sais que mon Jim fait partie de ceux-là!
    La politique du chiffre! ABERRATION TOTALE!
    Quand il était à Paris... comme toi! et qu'il allait se geler les couilles sur les trottoirs parisiens... Il avait des collègues qui se délectaient de prendre des carnets de PV! PAS LUI!
    ETRE POLICIER N'EST CERTAINEMENT PAS CETTE POLITIQUE DU CHIFFRE!
    ACCROCHE-TOI! IL N'Y A PAS QUE PARIS!
    Alors pourquoi me dire lorsque je dis que je suis à 200% avec cette manif ceci :
    yunolo a écrit:Je ne te sens pas trop Resistance!
    Où tu te la joues! Ou tu n'es pas flic!
    T'apprécie pas du tout!
    A mes yeux tu n'es qu'un minable "flambeur"!

    Du métier de policier tu ne connais RIEN!
    Et lorsque tu dis cela et sur un autre topic que je suis "con", t'appelle ça comment ?

    C'est pas une insulte ? Ce sont des mots doux ? Une marque de sympathie peut-être ?

    Que tu ne m'apprécie pas et ne me sens pas, passe encore on se connaît pas. Je t'en veux pas.

    Mais le reste, j'admets pas ! Et n'oublierais pas !
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Police française

    Message par Résistance le Sam 26 Déc - 3:23

    Je pense qu'il est plus souhaitable que je te répondes ici.
    yunolo a écrit:Comment vis-tu ta vie de "flic" aujourd'hui ? La vois-tu toujours aussi idyllique ?
    J'étais un gamin lorsque j'ai rêvé d'entrer à la Police mon but était la BAC et j'ai réussi à l'atteindre. Mais entre ce que tu crois pouvoir faire gamin, ce qu'on t'apprends à l'école de Police et le terrain, il y a une différence effroyable à laquelle je n'étais pas préparé. J'ai perdu très vite mes illusions.

    Au départ, ce n'était même pas le "terrain" qui m'avait fait perdre mes illusions dans l'efficacité de notre travail. Mais la Justice. Ensuite, il y a eu le Politique. Et maintenant, il y a tout le reste...

    Je fais aller dans ma vie de "flic" - j'ai une épouse merveilleuse, qui me soutient, sans elle, sans nos enfants, je crois que j'aurais plus de mal à passer certains caps difficiles.

    En même temps, je sais que certains aspects de mon métier l'effrayait et l'effraie encore.

    yunolo a écrit:JE SUIS SÜRE QUE TU AVAIS COMPRIS, DE TOUTE FACON..... QUE MA "HAINE" N'ETAIT EN AUCUN CAS TOURNEE VERS TOI!
    Par rapport à ton vécu, je comprends certaines de tes attitudes.

    Cela me fait penser à une partie de notre métier que Jim a dû connaître lui aussi. Les insultes, les jets de pierre, les crachats...

    C'est une chose que j'ai dû très tôt apprendre à gérer, comme chaque policier je pense. Savoir que ce n'est pas nous, en tant qu'être humain, qui sommes visés, mais la fonction que l'on représente ou l'uniforme que l'on porte.
    yunolo a écrit:JE TE FAIS TOUTES MES EXCUSES! ACCEPTE-LES STP!
    Sur le topic violences policières, je te disais accepter tes excuses. D'autant que je crois en ta sincérité.
    yunolo a écrit:Non seulement je m'excuse auprès de toi! Mais j'ai totalement besoin que tu parles de la Police telle qu'elle est et telle que tu la vis sans tabou!
    La plus grande partie de mon activité au sein de la Police, je l'ai exercée la nuit en région parisienne : Paris et sa banlieue.

    Je suis de l'île-de-France, j'y suis né et j'y vis, je ne crois pas que je pourrais donc de si tôt demander une mutation pour la Province. Je ne suis pas non plus certain que mon épouse accepte ou puisse faire ce changement.

    Jim a dû te le dire, nous ne sommes pas des fonctionnaires comme les autres. Nous n'avons pas d'horaire de bureau. Et même lorsque notre temps de travail est achevé, lorsque nous rentrons chez nous, il est bien difficile de faire le vide et de ne pas amener notre "travail" chez nous. Et ce n'est pas toujours évident pour nos compagnes, pour une vie de couple ou de famille.

    Je ne pourrais pas te parler plus de la police sur un forum, même sur celui-ci que j'adore pourtant. Peut-être plus en privé, si tu le souhaites vraiment.

    CHARPAL

    Masculin
    Nombre de messages : 434
    Emploi/loisirs : Refaire le monde(sans prétention).Voir : refairelemonde.unblog.fr
    Humeur : en colère face aux injustices notamment sociales
    Date d'inscription : 15/11/2009

    Re: Police française

    Message par CHARPAL le Sam 26 Déc - 14:16

    Voilà un "beau" débat au départ , important, crucial et actuel, gâché par des insultes et une agressivité inutile , déplacée et parasitaire.
    Sans vouloir jouer les donneurs de leçon ( c'est toujours ce qu'on dit à ceux ,dont je me glorifie de faire partie, qui ont des convictions...) ce forum de discussion porte le beau titre, ô combien, " dans les coulisses de demain". Il s'agit donc, à partir d'analyses critiques de la situation actuelle, en tout domaine, de faire des propositions pour améliorer à l'avenir ( proche ou lointain) la situation de nos semblables. Chacun apporte en toute liberté sa pierre à l'édifice : il ne sert à rien de balancer violemment cette pierre à la figure de l'autre ou de l'insulter.
    Il est vrai qu'il est beaucoup plus difficile de faire des propositions constructives et précises que d'invectiver ses petits camarades ...
    Sur le fond le sujet abordé est fort complexe et exige si on veut avancer ensemble de garder la tête froide et d'envisager la question sous tous ses angles, ce qui est un immense chantier!
    Au niveau des principes, quelques considérations qui peuvent apparaître générales, mais qui sont indispensables, à mon sens, à la compréhension du sujet. Dans tous les pays, les citoyens, qui ne sont pas masos, souhaitent pouvoir vivre sans être volés, escroqués, agressés et donc vivre en paix. C' est le rôle des forces de l'ordre de faire ce travail, sous la responsabilité, en premier niveau, du pouvoir éxecutif et ensuite sous le contrôle du pouvoir judiciaire, s'agissant de la police du même nom.
    Dans un pays comme la France, en dépit de l' asservissement des populations résultant de l'application de la sauvagerie économique mondialisée et du lavage de cerveau de 95% des médias, les gens de révolteraient très vite dans un cas : imaginez que les forces de l'ordre ( c'est une supposition purement théorique bien sûr , pour faire comprendre où je veux en venir) se croisent les bras pour une durée au départ illimitée et ne fassent plus rien. Eh bien je donne 15 jours, pas une minute de plus, pour que le pays se trouve avec un dictateur ( un vrai de vrai !) à sa tête, car les citoyens ne supporteraient pas la délinquance et les troubles à l'ordre public qui déferleraient aussitôt sur les citoyens pacifiques et sans défense!
    Mais à ce stade, quelques précisions : de nombreuses études, sérieuses et y compris par des économistes, ont démontré la stricte corrélation entre le niveau de délinquance et celui de la situation économique et sociale. Dans une société de plein emploi, comme durant les "trente glorieuses", il y a certes un niveau incompressible de délinquance, rendant indispensable néanmoins l'existance de forces de l'ordre, mais celui-ci est à un niveau relativement bas.
    Par contre, dès qu'il y a chômage, inégalités criantes, pauvreté et précarité, s'ajoute à la délinquance "traditionnelle" une très importante délinquance en lien direct avec cette situation.
    A partir de là, deux attitudes : s'attaquer aux causes de la situation et concilier prévention et répression. Cette politique au long des trentes piteuses n' a été menée nulle part par aucun parti. Il aurait fallu un courage énorme pour remettre en cause le "modèle" économique dominant ( la loi de la jungle, pour faire court).
    L' autre attitude, poussée à l'extrême par les gouvernements réactionnaires, ( Bush et Sarko entre autres et par exemple) a consisté à ne remettre rien en cause , à ne pas chercher, surtout pas, les raisons de la situation et à tout miser sur la répression.
    S' agissant de la France, un évènement important : Sarkozy voulait à tout prix devenir Président, par tous les moyens! Nommé ministre de l' intérieur, il a tout fait pour faire de la sécurité un thème central et le monter en épingle. Pour lui c'était un moyen de se faire remarquer et tout fut bon pour faire parler de lui!
    Les préfets, la police et la gendarmerie allaient devenir pour lui des instruments entre ses mains. Il n'est pas exagéré de dire qu'ils les a utilisés à des fins personnelles égoïstes et politiciennes. On aurait sans exagérer, pu exiger que le budget de ce ministère soit inclus dans ses comptes de campagne : il aurait été , haut la main, déclaré inéligible !
    Un système incroyable de harcèlement allait se mettre en place sur tous les fonctionnaires de son ministère, quelque soient leur niveau, dans un suel but : que le ministre brille par ses résultats( réels , supposés, fabriqués de toute pièce voire imaginaires).
    Dans ce contexte, la "politique" d'émigration, n' a eu qu'un intérêt pour lui : faire croire au plus grand nombre que là comme ailleurs, il était meilleur que tout le monde et rafler les voix de l'électorat qui votait à l'extrême droite! Le problème en lui même très complexe, dans un contexte mondialisé en déliquescence, ne l' a absolument pas intéressé. D' ailleurs il savait fort bien qu'un pays tout seul ne pouvait en rien résoudre quoi que ce soit relevant d'une problèmatique d'une ampleur dépassant de loin ses capacités intellectuelles et de conception.
    Résultat sur le terrain : des personnels harcelés et écoeurés, à qui on demande toujours plus, avec toujours de moins en moins de moyens ( il faut bien payer les privilèges des riches, ses amis!), sans s'attaquer à la cause des phénomènes que les forces de l'odre sont censées combattre. On en est arrivé à rendre les préfets et les forces de l'ordre responsables , pour ne pas dire coupables de la délinquance! Si dans un département il y a une délinquance jugée excessive ( sur quels critères ? Mystère...), ça n'est pas dû à des raisons économiques et sociales évidentes, mais au fait qu'ils ne se remuent pas assez, alors qu'ils se décarcassent jour et nuit , week-end et jours fériés compris, en se battant avec des prcédures d'une incroyable complexité, que Sarkozy, parce qu'il s'en fiche, n'a absolumant pas simplifiées , quand ses "sbires" par incompétence ou mépris du terrain, ne les ont pas bien souvent aggravées !
    Quand Sarkozy est arrivé dans son ministère, il a bénéficié il faut le dire, d'une grande popularité parmi les forces de l'ordre, qui ont cru de bonne foi qu'elles seraient soutenues et comprises par leur nouveau patron. Je peux vous dire que maintenant il existe un écoeurement, un malaise, voire une révolte latente impressionnante dans les rangs !!
    C'est pourquoi Résistance ( quel beau nom, moi qui suis un admirateur inconditionnel de Jean moulin), je te comprends et te souhaite bon courage. Je ne doute pas une seconde de la sincérité de tes sentiemnts républicains, car tu ne serais pas sur ce forum!
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Police française

    Message par bye le Sam 26 Déc - 18:17

    oui, Charpal, je comprends ton intervention toujours aussi intéressante.

    Comme je l'ai déjà exprimé ici, il y a volonté du pouvoir actuel ( et plus largement ) de noyer dans le même corps, des obligations de sécurité des personnes ( affichée et scandée ) et l'obligation de défendre un ordre.C'est-à-dire de réguler un flux économique, éventuellement perturbé par des grèves,..De celà, le pouvoir parle moins, l'affiche de manière soft " défense de la liberté diu travail ".
    En tant que corps, et celà ne me gêne pas de parler des personnes, êtres humains qui composent ce corps, celui-ci s'appelle communément "forces de l'ordre" et celà signifie politiquement quelque chose.
    Je ne reprendrai pas l'historique de la police, avec charges contre manifestants, répression sociale ( Fourmies, 1881..) , mais le coeur de la fonction, c'est bien de protéger le système, les biens, les entreprises,.. (surtout ) et les personnes.
    Et je comprends amplement le désir de jeunes notamment ( j'en connais personnellement ) de vouloir protéger les gens, les plus faibles bien souvent. Seulement, par cet appât, des tâches autrement moins nobles leur sont dictées: faire du chiffre, ne pas trop fourrer leur nez vers les quartiers des notables ( l'inspecteur s'en occupe..), sans pitié contre les "cassés" ( petits vols à la tire, branchement illicite sur les services communs d'un immeuble car coupure, même en plein hiver,..), ...auxquelles on peut ajouter une "culture" que beaucoup rejettent, bien sûr:racisme , sexisme ,..
    Pour terminer, et ce n'est pas une pirouette, notre société est vraiment malade; il suffit de constater les réactions épidermiques , violentes faisant suite à des évènements favorisant l'exutoire: matchs de foot PSG-Marseille annulé, initiative d'une entreprise voulant donner de l'argent un samedi après-midi et annulée au dernier moment,..
    La violence sous toutes ses formes grandit, y compris à l'intérieur des couples ( 1 femme tuée tous les 2,5 jours par son conjoint ), dans le langage ( à l'école,..) ,..
    Je veux seulement signifier que nos maîtres accentuent le caractère violent de cette société ( lois sécuritaires se succèdent à un rythme éfréné ), abandon de l'ordonnance de 1945 privilégiant la prévention à la répression, et la retournant, violence redoublée jusqu'au sommet de l'Etat ( conflit entre la président et l'ex-1°ministre ), affaire de l'Angolagate,..
    consciemment, car pour eux, c'est un choix stratégique: le maintien de ce système d'exploitation se fera dans la violence, car ils possèdent les moyens, l'art, et la manière de la maîtriser. Au besoin, en suscitant et approuvant ( sans le dire ouvertement " nous comprenons l'attitude responsable des syndicats et des salariés inquiets" ) des journées d'action revendicatives qui font lâcher de la vapeur, décongestionnent quelque peu la tension du corps social, afin que tout reprenne et continue dans l'ordre. Et même, s'il y a des débordements, la justice est ( de plus en plus ) aux ordres, et les syndicalistes seront condamnés durement ( Continental ) , alors que les patrons délocalisateurs seront admonestés uniquement de manière formelle, avant de les rejoindre au Fouquet's ou sur leur yacht privé.

    Et dans ce corps malade, on envoie des policiers, jeunes ou non, au front, essuyer la colère, la frustration que leur politique a générées.
    Je pense que son rôle se conçoit dans un schéma politique, qu'elle broie en son sein des hommes et femmes ayant été trompés par le discours d 'appel, et qu'elle va gravir de plus en plus d 'échelons vers la répression, la surveillance ( caméras dans les rues ), bracelets électrinques aux jeunes,.. C'est une logique sécuritaire, pour ne pas dire autre chose, que je combats.

    CHARPAL

    Masculin
    Nombre de messages : 434
    Emploi/loisirs : Refaire le monde(sans prétention).Voir : refairelemonde.unblog.fr
    Humeur : en colère face aux injustices notamment sociales
    Date d'inscription : 15/11/2009

    Re: Police française

    Message par CHARPAL le Sam 26 Déc - 19:29

    Bye, je comprends ton point de vue qui éclaire et élargit le mien. On peut en effet ( et en principe on doit...) traiter une telle question sous tous ses angles si on veut être exhaustif et intellectuellement honnête.Au plan politique et historique, il est exact que la répression a été atroce à la fin du 19è siécle (et je ne parle pas de la commune...)et au début du 20è. Mais dans ce cas, les forces de police et de gendarmerie( voire l'armée) ont obéï aux ordres et les plus coupables ont été les "politiques" qui les ont donnés ( Clémenceau hélas fut de ceux là - ce qui fait que je ne l'aime pas!).
    Mais je suis d'accord qu'existe actuellement une tendance qui m'insupporte au plus haut point (mais dont les forces de l'odre ne sont pas responsables), qui consiste à " criminaliser" les luttes politiques ou même la banale contestation, alors que le droit de grêve et de manifestation sont garantis par la Constitution.Insensiblement on fait croire aux citoyens (notamment les petits moutons qui regardent TF1) que lutter politiquement ou contester est un délit ! Or notre histoire est pétrie de contestation qui est notre seconde nature! Traiter des militants comme des délinquants ne dois plus être accepté. Ceux ci à mon sens n'ont de compte à rendre qu'à l' Histoire.
    D'accord avec toi que le monde actuel n'est que violence et que la violence économique n'est pas seulement un mot, c'est une réalité parfois tragique et sanglante! Poursuivre les petits délinquants et épargner les "requins de la finance" est bien sûr scandaleux, mais c'est un problème, précisémént de "politique pénale" qui relève du politique et qui échappe aux policiers qui doivent obéïr.
    Enfin dans les forces de l'ordre, c'est comme dans le reste de la population, il y a de tout : des gens biens, attachés aux valeurs démocratiques et moralement estimables et d'autres, douteux, voire attirés par le racisme, la xénophobie, le haine de la République. On l'a vu pendant le seconde guerre mondiale. Il y a eu des héros et même des martyrs ( Jean Moulin était Préfet) et des salauds! C' est la nature humaine ! Ce qui n'est pas une raison, j'en conviens, pour accepter tout et n'importe quoi.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Police française

    Message par yunolo le Sam 26 Déc - 22:00

    J'ai "insulté" Résistance dans le topic "Violences policières" parce que je le trouvais trop..... crémeux! Mais je pense qu'il était jeune dans la fonction de policier et que depuis il a appris ce qu'est la vie d'un flic!!!!
    En tout cas je m'en excuse! Et je suis sûre qu'il me comprend!
    Une vie de "flic" c'est une vie de "merde" d'abord... parce que le jour où l'on signe... on est là pour défendre la République et son pays! Peu importe qui gouverne!!!
    On se fait cracher dessus! Traiter de tous les noms! On te jette des cocktails "molotov" pour voir comment un flic va cramer!!!!
    AUX YEUX DE BEAUCOUP... la Police ne devrait pas exister!
    Seulement, quand un ou des commerces brûlent... On se demande où est la police ? .
    Détruisons nos forces de l'ordre et laissons faire!!!!
    J'aimerais voir jusqu'où la population en colère irait! Ah oui! J'aimerais!!!!!
    Résistance! Tu voulais être "Maître chien"!!!!! As-tu réussi ?
    Excuse-moi encore de t'avoir malmené! Ce n'était pas mon but du tout!
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Police française

    Message par Résistance le Sam 26 Déc - 22:52

    CHARPAL a écrit:
    Il est vrai que dans une société telle que la nôtre, si nous n’étions plus là (les forces de l’ordre, j’entends) ; ça serait forcément une dictature qui se mettrait très rapidement en place. Car à l’heure actuelle, les crimes et actes de délinquances iraient en s’accroissant et les gens, sont prêts à tout sacrifier pour avoir la paix et la sécurité. Ce n’est pas une affabulation de notre part. Aux USA, sans les attentats du 11.09.01, jamais l'administration Bush aurait pu faire des lois si liberticides. En Angleterre, sans les attentats de Londres, jamais les anglais auraient accepté que la police londonienne soit autorisée de tuer à vue sans préavis… C’est d’ailleurs souvent durant ces moments difficiles (période d’attentats, fait de crime ou de délinquance jugés très graves), que les dirigeants profitent de mettre des lois liberticides qui n’auraient pas pu se faire à un autre moment. C’est d’ailleurs le plus souvent lorsque les français se sentent (que cette perception soit fondée ou non) en insécurité qu’ils votent le plus à droite, du FN à Sarkozy.

    J’ajouterais à ton constat très intéressant et très juste, d'après moi, Charpal, que les membres de la Police Nationale sont eux-mêmes issus de milieu souvent défavorisé, de quartiers difficiles, de situations précaires, de situations familiales compliquées… Il faut ajouter à cela notre jeune âge pour une bonne part d’entre nous, notre manque de formation réelle et véritablement adaptée au terrain, notre manque de moyens humains et matériels… Sans compter, pour beaucoup d’entre nous, les intimidations voire les agressions que nous pouvons subir nous-mêmes ou nos familles à notre domicile d’autant que nous vivons souvent non loin de là où nous travaillons… Et bien sûr, et surtout, les horreurs que nous voyons quotidiennement sur le terrain (enfants, adolescentes ou femmes violées, personnes violentées voire torturées, meurtres…)… et avec lesquelles nous devons vivre.

    Je me souviens d’une de mes premières interventions où une femme d’origine africaine maintenue par trois hommes se faisait violer par un doberman… Nous ne sommes pas préparés à voir et à entendre ce genre d’horreur, quoique vous puissiez en penser. Et quand nous voyons ces types, si nous n’avions pas une vraie maitrise de nous-mêmes, si nous n’avions pas un véritable sang froid, notre première réaction serait de les descendre sur place ou de les rentrer dedans…

    J’ai toujours su me maitriser… garder mon sang froid. Et mes collègues aussi. Mais ce n’est pas spécialement grâce à notre formation ou à notre professionnalisme. C’est surtout, grâce à notre éducation (familiale) et nos principes personnels. Et je m’étonne parfois qu’il n’y ait pas plus de bavure, tant nous sommes parfois laissés à nous-mêmes face à de telles barbaries humaines.

    Et après ça, nous devons interroger la jeune femme, entendre ce qu’elle a subi, lui poser des questions pour le moins indécentes, mais nécessaires pour comprendre l’étendue de ce qu’elle a subit comme violence, comme humiliation… sachant que le fait même de l’interroger participe à l’ajout d’une autre humiliation et est certainement vécue par elle comme un autre viol.

    Nous devons ensuite considérer les salauds comme potentiellement innocents des faits qu’on leur reproche. Ce qui sous-entend que l’on doit soupçonner la victime d’être une prétendue victime et donc de mentir. Puisqu’il existe en France (et c’est tout à fait normal), la présomption d’innocence. Dans les faits cela suppose tout de même qu’on considère celle ou celui qui accuse comme potentiellement menteur ; nous participons donc encore à une autre souffrance envers ces personnes et cela, bien malgré nous.

    Donc nous interrogeons les salauds que nous savons coupables, nous écoutons leurs versions, nous les entendons minimiser leurs actes, les justifier, les excuser…

    Le lendemain, nous devons revenir au boulot et passer à quelque chose d’autre, ne plus penser à cette femme, oublier les scènes que nous avons vues et le récit de son calvaire mais qui hantent parfois nos nuits… Et là, nous prenons la plainte d’une gosse violée par son beau-père… ou d’une femme battue par son conjoint… ou d’une personne âgée qui souffre de ne plus pouvoir entrer tranquillement chez elle. Ou les insulte des parents qui ne comprennent pas qu’on puisse avoir arrêté son enfant que l’on soupçonne de viol ou d'avoir brûlé la voiture d'un voisin...

    Et nous devons gérer tout ça, toutes ces horreurs, dont certaines que nous n’imaginions même pas qu’elles puissent exister avant d’entrer dans la Police. Sans oublier que demander l’aide d’un psy, c’est un signe de faiblesse qui peut nous empêcher de progresser dans notre carrière ou d’être bien vue par notre hiérarchie ou nos collègues.

    Parfois nous nous mettons à interroger un gamin, dont nous pourrions dire que c’est qu’un môme effrayé, qui serait bien dans les bras protecteurs de sa mère. Et en fait ce gamin nous l’interrogeons parce qu’il a participé au viol en réunion avec d’autres jeunes de son âge sur une fillette. Et ensuite nous devons entendre cette gamine qui n’a pas encore douze ans raconter ce qu’elle a subit depuis plusieurs jours… à cause de ce gamin et des autres, que pourtant nous avons peine à imaginer qu’ils puissent faire de telles abominations.

    Et si nous n’arrivons pas à faire abstraction, nous pouvons perdre la tête, littéralement : dépression, bavure, suicide... Il faut devenir un imperméable pour être dans la police et en étant un imperméable, nous devenons de mauvais policier parce que nous n’avons plus le contact humain, qui permet, notamment aux femmes, de trouver la confiance nécessaire en nous pour déposer une plainte et raconter leur "histoire".

    Je suis absolument en accord avec ton constat en ce qui concerne la délinquance et la situation sociale et économique. C’est d’ailleurs, en cela, que je pense que la lutte contre la délinquance, commence par de la prévention. Et cette prévention commence aussi par un changement de société, plus juste, plus équitable, respectant tout au moins nos principes républicains et nos valeurs constitutionnelles.

    J’ai surtout exercée ma profession sous des gouvernements de droite. J’ai donc surtout connu Sarkozy ministre de l’intérieur, et bien sûr Sarkozy président… C'est-à-dire le tout répressif !

    Mes collègues plus âgés constatent que les choses ont empiré sur le terrain : que ce soit pour la sécurité de la population comme pour la nôtre.

    Et cela n’est pas qu’une perception, chiffre à l’appui, le tout répressif de Sarkozy n’a rien apporté comme amélioration et la situation c’est dégradée et continue de se dégrader.

    Officiellement, les médias et le gouvernement et l’Etat, Sarkozy en tête, veulent nous faire croire que la délinquance ne cesse de reculer dans notre pays.

    Sur le terrain, nous savons que c’est un mensonge éhonté.

    La baisse de la délinquance depuis 2002 de 8 à 9 % dans notre pays est due au fait que les logements, les voitures et les magasins sont mieux protégés par des systèmes de sécurité privée. Cette diminution se constate dans la plupart des pays occidentaux. Hors les faits de délinquances que sont les vols et les dégradations représentent en France, les deux tiers de la délinquance générale.

    Cette baisse n’a donc rien à voire avec la politique sécuritaire ou du tout répressif de Sarkozy.

    Par contre, les agressions ont grimpées de plus de 12% depuis que Sarko a été ministre de l’intérieure et la tendance se poursuit à ce jour.

    En octobre 2005, tout le monde s’en souviendra sans doute, en Seine-Saint-Denis, il prétendait débarrasser le département de la "racaille".

    Un an après cette déclaration de vermine, en novembre 2006, nous constations sur le terrain que les crimes et délits contre les personnes avaient augmenté de 12,1 % dans le 93 (un total de 27 101 victimes), contre une progression de 5,5% dans toute l’Île-de-France (ce qui représente tout de même 137.664 victimes). En outre, il y a eu une très forte progression des vols (9,2%) toujours dans le 93 qui est aussi connu pour être au 4ème rang des départements les plus criminogènes (meurtre, viol…) de France ; et les meurtres y sont plus fréquents qu’ailleurs.

    Et alors que le ministre de l’intérieur pouvait s’aventurer au pied des immeubles du 93 en 2005, depuis et à ce jour, le président de la république ne peut plus le faire… On se demande bien pourquoi !

    Il est vrai que la baisse est réelle concernant les atteintes aux biens. Mais cela ne doit pas occulter la recrudescence des atteintes aux personnes : 6% en 2006 sur le territoire national.

    Mais le plus grave, selon moi, c’est qu’aucune étude n’est menée, pour expliquer pourquoi les agressions gratuites ont progressé de 32,6 % entre 1998 et 2002 et de 27,5 % depuis 2002 à ce jour. Et si rien n’est fait pour comprendre c'est que rien n'est fait pour lutter contre ce phénomène, alors que la protection des personnes est le cœur de la mission de l’Etat. Avant même la santé, l’éducation, puisque la sécurité intérieure fait partie des quatre pouvoirs régaliens de l’Etat avec la sécurité extérieure, la justice et la monnaie.

    Je n’aime pas Sarkozy mais le seul point positif que je lui reconnais, c’est qu’il a fait ouvrir le recrutement aux Français issus de l’immigration et aux minorités visibles. A la BAC par exemple, je connais un antillais d’une quarantaine d’année qui était le tout premier antillais gradé de la BAC dans les années 90. C’est dire ! Si même nos frères des Antilles ne sont pas représentés dans la police nationale, comment elle pouvait être fermés à nos concitoyens issus de l’immigration… Alors effectivement, je reconnais ce seul mérite à Sarkozy. Et j’en veux et en voudrais toujours à la Gauche de ne pas l’avoir fait…

    En tant que citoyen, j’ai toujours été un homme de gauche et j’ai toujours voté à Gauche (PS), même si en tant que policier j’ai toujours pensé que la Gauche ne nous aimait pas et n’avait rien fait pour nous aider dans notre mission, ni pour permettre à tous nos concitoyens, et surtout ceux des DOM et ceux issus de l’immigration à ce sentir comme nos égaux à part entière, notamment en accédant aux plus hautes fonctions de la fonction publique. Y compris au sein de la Police Nationale.

    Je n’ai jamais voté en fonction de mon métier, toujours en fonction de ce que je pensais le plus juste pour la société dans laquelle je voulais et veux vivre. Et dans laquelle je voudrais que ma famille s’épanouisse. Ce vote ne peut donc être que de Gauche.

    J’ai aussi toujours pensé que la Droite respectait plus la Police. Donc, je pense effectivement, que beaucoup ont cru que Sarkozy nous donnerait les moyens de notre mission (en homme et en matériel), tout en luttant également avec la prévention : la lutte contre la ghettoïsation de certaines banlieues ou de certains quartiers ; la lutte contre le racisme… Personnellement, je n’ai jamais cru au discours de fracture sociale de Chirac et donc encore moins à celui de la lutte contre tous les racismes et contre toutes les exclusions de Sarkozy. Malheureusement, de bonne foi, beaucoup d’entre nous y ont cru pensant qu’enfin, la politique allait allier prévention et répression ; politique de main tendue et de fermeté. Aujourd’hui, j’ai plus l’impression, et mes collègues aussi, que nous sommes une espèce de milice… aux mains des dirigeants politiques actuels. Nous sommes nombreux à nous sentir bien plus en danger dans notre profession que nous l’étions auparavant. Quant au suicide parmi nos rangs, rien n’est fait pour l’endiguer ou pour comprendre ce phénomène.

    Jean Moulin est pour moi un modèle qui me permet de garder ma conscience de citoyen, mais aussi de fonctionnaire, en éveil. En toute honnêteté, je crois que nous sommes dans une période où nous devons résister, face à l’intolérance des uns et à l’indifférence des autres, dans une société où l’humain devient une marchandise… comme les autres.


    Dernière édition par Résistance le Dim 27 Déc - 0:21, édité 1 fois
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Police française

    Message par Résistance le Sam 26 Déc - 22:55

    CHARPAL a écrit:Jean Moulin était Préfet
    Voilà pourquoi il reste mon modèle, en tant que fonctionnaire il a su où était son devoir... et l'a fait même lorsque l'État avait oublié son devoir, quitte à devenir hors-la-loi, quitte à en mourir... et dans des circonstances terribles. Un grand homme !
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Police française

    Message par Résistance le Sam 26 Déc - 22:58

    yunolo a écrit:J'ai "insulté" Résistance dans le topic "Violences policières" parce que je le trouvais trop..... crémeux! Mais je pense qu'il était jeune dans la fonction de policier et que depuis il a appris ce qu'est la vie d'un flic!!!!
    En tout cas je m'en excuse! Et je suis sûre qu'il me comprend!
    Une vie de "flic" c'est une vie de "merde" d'abord... parce que le jour où l'on signe... on est là pour défendre la République et son pays! Peu importe qui gouverne!!!
    On se fait cracher dessus! Traiter de tous les noms! On te jette des cocktails "molotov" pour voir comment un flic va cramer!!!!
    AUX YEUX DE BEAUCOUP... la Police ne devrait pas exister!
    Seulement, quand un ou des commerces brûlent... On se demande où est la police ? .
    Détruisons nos forces de l'ordre et laissons faire!!!!
    J'aimerais voir jusqu'où la population en colère irait! Ah oui! J'aimerais!!!!!
    Résistance! Tu voulais être "Maître chien"!!!!! As-tu réussi ?
    Excuse-moi encore de t'avoir malmené! Ce n'était pas mon but du tout!
    C'est fait, je t'ai excusée.

    Je ne suis pas mielleux, je pense seulement que notre devoir est aussi de comprendre ce qu'on nous reproche. Car parfois, certaines plaintes sont justifiables. Pas toutes, et nous ne sommes pas tous responsables. Mais rester à l'écoute, permet de ne pas reproduire les erreurs des autres et d'agir en professionnel. Où de mieux expliquer aux autres pourquoi nous réagissons de telle ou telle manière.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Police française

    Message par yunolo le Sam 26 Déc - 23:03

    A moi tu n'as pas répondu Résistance! Pourquoi ?
    En te lisant, j'ai vu ce que tu "subis" et ce que mon Jim "subit" chaque jour que Dieu fait!
    Je comprends plus que tout votre désarroi! Je suis une MAMAN! et une MERE DE POLICIER TELLEMENT BON!
    Parle-moi de manière "privée" si tu n'oses pas autrement!
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Police française

    Message par Résistance le Dim 27 Déc - 0:03

    yunolo a écrit:A moi tu n'as pas répondu Résistance! Pourquoi ?
    En te lisant, j'ai vu ce que tu "subis" et ce que mon Jim "subit" chaque jour que Dieu fait!
    Je comprends plus que tout votre désarroi! Je suis une MAMAN! et une MERE DE POLICIER TELLEMENT BON!
    Parle-moi de manière "privée" si tu n'oses pas autrement!
    Je ne doute pas que tu comprennes ce que je vis, puisque ton fils vit ou a vécu la même chose.

    Mais, Yunolo, certaines choses sont difficiles à dire en public ou en privé.

    Tu me demandes de me confier, de te confier des choses. Certaines des choses que tu me demandes sont trop intimes pour que je les dévoile.

    Contrairement à ton fils, je parle très peu de mon métier à ma famille et encore moins à ma mère ; je ne voudrais pas qu'elle s'inquiète inutilement.

    La seule personne avec qui je parle ouvertement de tout ça, c'est ma femme. Elle est parfois si intuitive que je n'ai pas besoin de lui dire quand je vais mal.

    Mais je fais aussi attention pour ne pas lui faire porter tout le poids de mon activité professionnelle, car elle n'est pas un psy non plus !

    Il m'arrive cependant, comme ce soir, d'être un peu plus bavard. Et souvent, après coup, je le regrette.

    Contenu sponsorisé

    Re: Police française

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 7:34