LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment :
One Piece : pas de tome Collector 25 ans prévu ...
Voir le deal

4 participants

    Jusqu'où ?

    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Jusqu'où ?

    Message par admin Ven 23 Nov - 15:31

    Que pensez-vous de l'Union Européenne ? Quel destin pour l'Europe des 27 ? Etes-vous favorable à un nouvel élargissement ? Jusqu'où doit-on aller ? Quel est le but de l'élargissement de l'Union Européenne ?
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Rabasse du sud Mar 27 Nov - 0:05

    Comment peut-on prétendre à une europe solidaire quand un "brice" se charge d'aligner des chiffres à scandales. je croyais qu'en europe la libre circulation était de rigueur pour tous les européens.

    26 novembre 2007

    Paris, 1er décembre : Les Rroms (se) manifestent

    Aujourd’hui comme en juillet 2004, les Rroms de Roumanie, de Bulgarie, de Hongrie... ont décidé de manifester, malgré la peur dans laquelle ils vivent au quotidien. Après des actions-occupations en octobre dernier en direction de bureaux de l’ANAEM (ex Office des Migrations Internationales) de la région parisienne, après une manifestation à Saint Denis... ils sont de nouveaux dans la rue pour exprimer leurs colères.

    Ils sont devenus de la chair à expulsion pour le gouvernement français. A plusieurs reprises, Brice Hortefeux a déclaré que l’entrée de ces pays dans l’Union européenne compliquait la réalisation de ses objectifs d’expulsions, chiffrés à 25 000 par an.
    En effet en 2006 ces populations ont représenté 25% des expulsés, 6.000 d’entre eux. Ce chiffre n’a pu être atteint que parce que certains ONT ETE EXPULSES A PLUSIEURS REPRISES et sont revenus, comme ils en ont le droit depuis l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’Union Européenne.
    Même ressortissants de l’Union européenne, l’Etat français les empêche de travailler légalement en France en rendant quasi impossible l’obtention d’autorisations de travail. Condamnés alors à la pauvreté, ils se retrouvent dans des bidonvilles sans accès aux minimums vitaux (eau, électricité, sanitaires...) d’où l’on continue à vouloir les expulser sans arrêt, justement en tant que pauvres ou dépendant du système social.

    Depuis cet été, on assiste à une accélération d’expulsions collectives et expéditives par bus, le 26 septembre à Bondy, le 10 octobre à Saint-Denis, le 17 octobre à Bessancourt, le 24 à Bagnolet...
    A chaque fois l’Etat, via les forces de police et l’ANAEM, orchestre des pseudos « Retours humanitaires et volontaires » : propositions à accepter sous la pression, menace en cas de refus d’être envoyé en prison, obligation de quitter le territoire remise lors de l’intervention policière sans possibilité d’exercer le recours suspensif prévu par la loi, absence dans la majorité des cas de traducteurs...

    MANIFESTATION SAMEDI 1er DECEMBRE 14 h Place Denfert Rochereau M°Denfert Rochereau

    Les Roumains et les Bulgares sont les banlieusards de l’Europe.
    L’élargissement de l’Europe, avec l’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie le 1er janvier 2007, a marqué une nouvelle étape.
    Ce dernier mouvement d’extension, présenté par toute l’élite proeuropéenne comme un progrès autant inéluctable que souhaité, n’est pourtant accueilli par ces mêmes élites qu’avec menaces et restrictions envers nos nouveaux compatriotes européens.

    L’attitude du gouvernement français entérine une Europe à plusieurs zones. La première avec tous les droits de circulation, d’installation et de travail : Les 15 anciens (Autriche, Danemark, Royaume-Uni, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Portugal, Suède), plus Chypre et Malte. La seconde, les 8 nouveaux de 2004 toujours soumis à la carte de séjour pour pouvoir travailler (Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Slovaquie et Slovénie). Une troisième zone a été créée artificiellement. La Roumanie et la Bulgarie sont soumises aux mêmes lois que les huit nouveaux de 2004 mais l’acharnement dont font l’objet leurs ressortissants les place de fait dans cette troisième zone.

    Des banlieues de l’Europe à la banlieue parisienne, les comités de soutien du 93 (Bagnolet, Montreuil, Saint-Denis, Saint-Ouen...) n’admettent pas qu’il y ait en France des habitants de seconde zone et nous continuerons à nous battre contre ces inégalités.

    Non aux rafles et aux expulsions de terrain Non aux expulsions hors de France Non aux expulsions intracommunautaires Des papiers pour tous les sans-papiers

    Les soutiens de Saint Denis, Saint-Ouen, Bagnolet, Montreuil, du Val d’Oise...
    rom93@no-log.org
    avatar
    Invité
    Invité


    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Invité Dim 9 Déc - 2:16

    c est la vieille france dans le vieux monde avec les vieux esprits en costume a responsabilité, c'est aussi une europe etendue aux pays de l est que des electeurs ont refusés quand on leur a demandé l'avis.
    europe est monnetaire les lois se travestissent , force reste a la loi, loi pas europeenne, loi arrangeante selon la declaration d impot, on est pas places pour contesté.
    la suisse est pas mal dans son trou avec ses nazillons. La nature humaine est a réformer avant de redefinir des frontieres.
    avatar
    LOL (le
    Invité


    Jusqu'où ? Empty L'europe

    Message par LOL (le Jeu 13 Déc - 18:27

    C'est la clef, autant économiquement que culturellement de l'avancée que nous aurons dans le temps.
    Je pratique 5 langues, dont les langues scan, mais plus que cela, la capacité que m'a donné les langues me permettent aujourd'hui de faire du développement mondial.

    Et ceci fonctionnant tout le temps, je dois dire que l'outil (qui a la base était culturel) maintenant me permet de toucher le monde et surtout mieux le comprendre. Cela donne de la tolérance, mais surtout cela permet aussi de percevoir le futur avec sérénité. Car l'apprentissage des langues et plus que la langue en soit.
    C'est la culture, la tradition et surtout pour l'europe, la capacité avec des langues clefs de pouvoir par la suite les apprendre et les avoir comme des perles sur un collier.

    Mais plus loin, j'ai pu développer plusieurs technologies, créer de fait des postes de travail, de la valeur ajoutée et pour finir une satisfaction de voir que les langues vous permettent une meilleure confiance en vous.

    Ceci est valable, non au fait de faire des études superieures, mais simplement accessible a tous. Les langues sont aussi une passion, mais peuvent être autant un outil de satisfaction dans le travail qu'un outil vous permettant une meilleure assertivité dans les situations inconnus.

    Dans tout les cas, au fait d'avoir confronter les mentalités comme celle des scandinaves et qui eux pratiquent aussi plusieurs langues, l'ouverture sur le monde est de fait la valeur ajoutée.

    Je n'imaginais pas avoir un pouvoir aussi important avec, dans un premier temps cela a permis a ce que je ne subisse pas les âffres du système (soit par le lien a l'école, soit pour cause de discrimination) mais surtout cela m'a permis de définitivement inscrire mon alterité française, car entre nous ce qui se passe actuellement en france et en particulier en banlieue est en lien direct avec l'alterité.

    Mais surtout les aventures, les rencontres le partage et pour finir le savoir sont les clefs de la socièté du savoir.

    C'est pourquoi, l'un de mes combats et de permettre a chaque génération quelque soit le niveau scolaire d'avoir un projet permettant de passer six mois a un an dans le pays ou le projet linguistique mais aussi de toute nature puisse permettre autant a un boulanger qu'un ingénieur d'avoir l'accès a l'europe, la culture et les échanges.


    Ceci est l'un de mes combats, mais qui me semble plutôt impossible dans un pays qui maintien le mono langage dans un nationalisme qui prive l'ensemble des citoyens de l'être et non de l'avoir.

    Car le marché, c'est la frustration, les langues sont le savoir et le savoir ne peut être une frustration qu'au départ, mais plus vous avancez et plus le sentiment de frustration se transforme en plaisir d'apprendre de connaitre puis par la suite de transmettre.

    Vive l'Europe! :D
    avatar
    Invité
    Invité


    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Invité Jeu 13 Déc - 22:15

    salut, de part ton experience et ton enthousiasme pour l europe, j'aimerais connaitre ton opinion quant au traité ratifié today, ce que tu comprends et la reaction du vote de referendum passé. merci
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Rabasse du sud Ven 14 Déc - 14:57

    Pour info

    Les 27 dirigeants des Etats membres de l’Union Européenne ont signé hier à Lisbonne le "traité simplifié". Le texte de Lisbonne est sensé remplacer la constitution rejetée en 2005 par les Français et les Néerlandais. S'il s'agit d'un mini-traité, c'est surtout un grand pas en avant pour l’Europe

    "Seule une Europe capable de décider sera une Europe capable d'obtenir des résultats". Cette déclaration de José Socrates, Premier ministre portugais, à qui revient actuellement la présidence de l’Union Européenne, suffit à résumer l’objectif du traité simplifié. Il s’agit de donner à l’UE un cadre qui facilite les prises de décisions à 27. Le texte entrera en vigueur en janvier 2009, après la ratification de chaque pays membre. Les dirigeants, afin de ne pas essuyer un deuxième refus par référendum, ont tous choisi de ratifier ce traité par voie parlementaire, sauf l’Irlande, qui, selon sa constitution, doit consulter ses citoyens en cas d’affaire européenne.
    Le traité laisse enfin la possibilité aux membres d’utiliser le vote à la majorité. L’unanimité est tout de même conservée pour les domaines de la politique étrangère, la défense, la fiscalité, et la sécurité sociale. A terme, il est prévu d’étendre un nouveau système de vote, à double majorité. De cette façon, un scrutin est approuvé si les votes représentent 55% des états membres et 65% de la population de l'UE.
    Le texte prévoit aussi la désignation d’un président de l'Union Européenne, qui est élu pour un maximum de 5 ans. Il devra présider les conseils européens, et représenter l’UE à l’étranger. Cette décision met donc fin à la présidence tournante, qui changeait de mains tous les 6 mois. Enfin, Le commissaire chargé de la politique étrangère et de la sécurité commune voit aussi ses pouvoirs renforcés.

    L’absence notable de Gordon Brown
    Oublié le terme "Constitution", et les symboles qui vont avec. Il n’y aura ni drapeau, ni hymne européen inscrit dans ce traité. Toutefois, le traité de Lisbonne intégrera une charte énonçant les droits fondamentaux des citoyens européens.
    Lors de la signature d’hier, l’absence de Gordon Brown, Premier ministre britannique a été remarquée. Arrivé dans l’après-midi, et prétextant une obligation politique (une rencontre avec une commission parlementaire), il a laissé son ministre des Affaires étrangères, David Miliband, signer à sa place. La cérémonie était pourtant prévue il y a plus de deux mois. En attachant si peu d’importance à cette signature, il conforte ainsi une partie de la presse de son pays qui l’accuse de céder aux pressions des eurosceptiques.
    Vincent CHEVALIER. (www.lepetitjournal.com) vendredi 14 décembre 2007
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par admin Ven 14 Déc - 22:01

    Ce traité c'est une honte, un déni de démocratie en France mais aussi pour tous les habitants de l'Europe. La France a dit non à la Constitution Européenne (55%) ainsi que les Pays-Bas.

    On se fout de nous, on vire par la porte une constitution, ou nous la remet par la fenêtre, seul le nom change : traité.

    Le texte c'est du copier/coller.

    Le seul pays qui va passer par un référendum c'est l'Irlande.

    On construit l'Europe contre les peuples. C'est une honte !

    Honte à Sarkozy !
    avatar
    Invité
    Invité


    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Invité Ven 14 Déc - 22:21

    D'accord, mais demander une appréciation sur un mode binaire, d' un texte de plusieurs dizaines de pages, est une hérésie.
    Tout comme l'Union Européenne, sa Commission ( les Commissaires sont désignés ) et le Parlement Européen: un groupe de personnes s'arroge le droit de décider, au nom de plusieurs centaines de millions d'européens, ce qui est bon ou non, pour lui.
    Dans quel régime sommes-nous ?
    Un référendum, quelle que soit la nature de la réponse, est une confiscation de l'expression réelle des gens ( quand il ne se transforme pas en plébiscite ).
    Partout, des gens réfléchissent, participent à des réunions, sont capables de décider, font fonctionner sur le mode du mandat impératif ou de la collégialité décisionnaire, des structures sociales, syndicales,.. et un quarteron de chefs d'état se permet de gérer nos vies!
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par admin Ven 14 Déc - 22:34

    Anarc a écrit:D'accord, mais demander une appréciation sur un mode binaire, d' un texte de plusieurs dizaines de pages, est une hérésie.
    Tout comme l'Union Européenne, sa Commission ( les Commissaires sont désignés ) et le Parlement Européen: un groupe de personnes s'arroge le droit de décider, au nom de plusieurs centaines de millions d'européens, ce qui est bon ou non, pour lui.
    Dans quel régime sommes-nous ?
    Un référendum, quelle que soit la nature de la réponse, est une confiscation de l'expression réelle des gens ( quand il ne se transforme pas en plébiscite ).
    Partout, des gens réfléchissent, participent à des réunions, sont capables de décider, font fonctionner sur le mode du mandat impératif ou de la collégialité décisionnaire, des structures sociales, syndicales,.. et un quarteron de chefs d'état se permet de gérer nos vies!
    Il y a une chose que j'ai remarqué avec le référendum sur l'Europe.

    Les partisans du oui, n'avaient d'autres argument que dire il faut voter "OUI", un non c'est voter contre l'Europe.

    Les partisans du non, de tout bord politique, avaient, eux, montré (notamment sur le net parce que les médias avaient pris le parti du oui. Ils n'ont pas su garder leur impartialité !) les grandes carrences de cette constitution.

    Mais quand deux peuples qui ont construit l'Europe (la France et les Pays-bas), qui ont fait des tas de sacrifices pour cette Europe disent non à une constitution, la moindre des choses c'est de respecter ces peuple et de ne pas leur imposer un copier/coller.

    Par rapport à vos remarques, tout à fait justes, je crois que la classe politique ne se rend pas compte à quel point elle est entrain de s'aliéner le peuple.
    avatar
    Invité
    Invité


    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Invité Ven 14 Déc - 23:07

    on a beau exprimer le desir de la majorité, ils font ce que le marché economique leur dit, c est un bisness pour ne pas remettre en question le systeme monetaire, pour aligner le maximum de population a travers main d oeuvre et cotisants, et bien des choses que l on ne sait pas. mais rien que ce passage en force est abberant, on disait les francais capables de debat et intelligents et pan on les ejecte de toute decision pour la fermer, car ca va broncher mais il faut avaler, on la ferme.
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Rabasse du sud Sam 15 Déc - 0:00

    Traité européen :« on peut parler de haute trahison »
    vendredi 14 décembre 2007.

    « Comment le président de la République peut-il décider seul de faire ratifier le traité de Lisbonne par voie parlementaire ? » s’indigne Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de droit public à l’université de Rennes 1. La démarche de Nicolas Sarkozy est « arbitraire » et « confine à la dictature » assure la professeure qui suggère aux députés de se constituer en haute cour pour « sanctionner le coupable » dans un texte publié par le site du collectif du 29 mai. Extraits.

    « Comment le président de la République peut-il décider seul, alors que le peuple français a juridiquement rejeté l’intégralité du traité, de faire cependant ratifier par voie parlementaire la majeure partie des dispositions qu’il contenait au motif que celles-ci « n’auraient pas fait l’objet de contestations » ? Chacun a pu constater, durant la campagne référendaire, que toutes les dispositions étaient critiquées : les uns se focalisaient davantage sur la charte des droits fondamentaux et les politiques communautaires, les autres sur les transferts de compétence, le passage de l’unanimité à la majorité et le déficit démocratique, d’autres encore s’offusquaient des principes et symboles fédéraux. On pouvait peut-être apercevoir que le « non » de gauche déplorait davantage la menace sur l’Etat-providence et le « non » de droite la perte de l’Etat régalien, mais il est certainement impossible et inconcevable de sonder le cerveau de chaque Français en prétendant y déceler des dispositions qu’il aurait rejetées et d’autres qu’il aurait approuvées.

    La démarche du président de la République prétendant interpréter seul la volonté du peuple français est totalement arbitraire et confine à la dictature. Lorsque l’on sait que la Constitution californienne prévoit qu’une norme adoptée par référendum ne peut être par la suite abrogée ou modifiée que par une autre décision populaire et que la Cour constitutionnelle italienne adopte le même principe, on ne peut qu’être bouleversé par le coup d’Etat ainsi perpétré en France. Si le président a la conviction que les dispositions restant dans le traité modificatif ont fait l’objet d’une approbation implicite des Français, encore faut-il qu’il s’en assure en organisant un nouveau référendum tendant à obtenir leur accord explicite. »

    « Comment qualifier et sanctionner, dès lors, un tel coup d’Etat ? Le texte de la très populaire Constitution de 1793 n’y allait pas de main morte en disposant, dans son article 27 : « Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres ». La peine de mort étant désormais prohibée par la Constitution française il convient de s’y conformer et de se tourner plutôt vers l’article 35 du texte de 1793 qui affirmait solennellement : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ». La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, intégrée au préambule de l’actuelle Constitution, range aussi la résistance à l’oppression parmi les droits naturels et imprescriptibles de l’homme.

    Notre texte constitutionnel affirme encore que le principe de la République est « gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple » et que son président est élu au suffrage universel direct pour veiller au respect de la Constitution, assurer le fonctionnement régulier des pouvoirs publics et la continuité de l’Etat et garantir l’indépendance nationale. Le terme qui vient à l’esprit pour désigner le mépris présidentiel de la volonté populaire est évidemment celui de haute trahison. Malheureusement, une révision des dispositions sur la responsabilité pénale du chef de l’Etat, intervenue en février 2007, a substitué à l’antique et belle formule de haute trahison, l’expression affadie et banale de « manquement à ses devoirs manifestement incompatibles avec l’exercice de son mandat ». Cela manque singulièrement d’allure et de force mais l’on s’en contentera cependant en proposant aux parlementaires, au lieu de commettre eux-mêmes une forfaiture en autorisant la ratification d’un traité rejeté par leurs mandants, de se constituer en Haute Cour pour sanctionner le coupable.

    Sans insurrection ni destitution, nous n’aurons alors plus qu’à pleurer sur notre servitude volontaire en réalisant que nos élus représentent bien ce que nous sommes nous-mêmes devenus : des godillots. »

    Anne-Marie Le Pourhiet, est professeur de droit public, auteure de "Droit constitutionnel" paru aux éditions Economica (2007). Après la signature par Nicolas Sarkozy du traité de Lisbonne, jeudi, la question de sa ratification est désormais ouverte. Une pétition en ligne réclamant un nouveau référendum a déjà recueilli 41.000 signatures, dont celles de 75 parlementaires.

    Voir en ligne : Traité européen :« on peut parler de haute trahison »

    LA PETITION C EST ICI

    http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/index.php?option=com_content&task=view&id=12&Itemid=26
    avatar
    Invité
    Invité


    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Invité Sam 15 Déc - 2:00

    bien vu.
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Rabasse du sud Lun 17 Déc - 17:49

    et hop ! ça glisse tout seul !

    Jusqu'où ? 07-05-23-sarkozy-barroso
    avatar
    Invité
    Invité


    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Invité Lun 17 Déc - 19:02

    je cherche des articles des reactions a ce qui s est passé mais ...rien
    alors on nous a pris la tete avec des debats et des bla bla, on a vu les faux culs et les snobs, on a perdu temps et argent pour dire non a l europe, tel qu elle est edifiée. on nous a fait culpabilisé et on nous a dit que nous etions responsables de la stagnation economique. Ils sont fous de faire des coups aussi tordus. c est vraiment se faire enc.. et les francais attendent, comme si il etait vrai que leur pouvoir d achat allait remonter maintenant qu il y a traité, illusions chimeres capitalisme a outrance, il faudra souffrir avant de comprendre, dommage,...je ne vois rien venir
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Rabasse du sud Lun 17 Déc - 19:32

    hé, on souffre déjà et ce, depuis le passage à l'euro!
    le traité c'est pour les gros patrons du cac40, les potes à sarko, de la sorte ils ont des défiscalisations, avantages économiques, en autre!
    avatar
    Invité
    Invité


    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Invité Dim 23 Déc - 19:52

    des adherents de pays de l ex bloc sovietique , yougoslave... Bienvenue, ils le souhaitaient. Tenez vos chiens fous, pour ne pas utiliser le systeme a alimenter les groupuscules extremistes, et bienvenue dans le monde des politiques asservies au capitalisme, derniere voie de civilisation des homos sous sapiens. alien santa farao
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Rabasse du sud Lun 24 Déc - 2:55

    homo sous sapiens des pieds, de lignée est-nord de trisomi-epr occidentale croisé avec une variante hongroise, la sarko-cérébro-teigno!

    Jusqu'où ? Neandertal
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Rabasse du sud Lun 24 Déc - 3:00

    voilà ce qu'on est devenu !! homo micro sapiens sapions parce qu'après tu dors !


    Jusqu'où ? Evolution
    avatar
    Invité
    Invité


    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Invité Sam 29 Déc - 0:54

    Jean-Joseph BOILLOT, Professeur agrégé de sciences sociales

    "Le continent qui s’intéresse le moins à l’avenir"
    "Moi, ça m’a frappé, ça. En Chine, vous avez une soif de comprendre. En Inde, on fait des scénarios, 2030, 2050. Aux Etats-Unis, même chose. Mais pas en Europe. Et je crois avoir compris tout récemment ce qui pourrait être l’explication. 11.30.46 Cette petite Europe, divisée... Quel est aujourd’hui le dirigeant qui peut prétendre dire 'je construis l’avenir' ? Leur seul avenir, c’est d’essayer de construire l’Europe, point."

    "Immigration - L’Europe est obligée de trouver une solution "
    "Je ne crois pas qu’on puisse continuer, évidemment, sur cette trajectoire. Cette jeunesse africaine va venir de plus en plus frapper… plus que frapper… cogner ! défoncer ! la porte de l’Europe. L’Europe est bien obligée de trouver de véritables solutions. "
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par bye Sam 29 Déc - 6:02

    L'idée originelle de construction d'un espace européen, appelé alors Marché Commun, a pris naissance à l'issue de la 2° guerre mobdiale: les 2 conflits les plus terrifiants de l'époque moderne, voire de toute l'humanité, étaient nés en europe, et de plus, par les 2 nationalismes français et allemends.Il fallait donc briser dans l'oeuf tout foyer futur d'un nouveau déclenchement d'hostilités.Pour celà, fut créé la CECA, Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier ( 1951 ):constituant la principale richesse des pays occidentaux, l'acier avait joué un rôle important dans la Seconde Guerre mondiale (fabrication des armes). Le projet consiste à mettre en commun la production et la consommation de l'acier et du charbon entre la France et l'Allemagne pour ensuite créer une organisation européenne ouverte aux autres pays d'Europe. Ce projet a notamment un but politique, car en signant cette alliance quelques années après la fin de guerre, les deux pays font alors preuve de leur coopération et donc de leur réconciliation au moins économique.

    Derrière l'aspect purement économique, la volonté est de réunir les anciens ennemis encore meurtris par la Seconde Guerre mondiale, en contrôlant les productions de charbon et d'acier qui sont à la base de l'industrie de guerre.

    C'st un acte fondateur, et dans toute l'acception du terme: plus de conflits armés en Europe ( du moins dans cet espace initial ), amitié franco-allemande ( et c'est très important ce qu'ont bâti Monnet, Schumann, De Gaulle, Adenauer,..). C'est vraiment le socle, augmenté au fur et à mesure des traités de Rome ( 1957 ),.. de droits inspirés de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme,..
    Par la suite, une dérive fut constatée, à mon sens: plus qu'un espace démocratique, de connaissance mutuelle des cultures, d'un rapprochement des peuples ( qui existe mais auquel on ne met pas assez de moyens, de poids ), fut imposé un espace marchand: accords de Schengen ( qui permet la circulation intra-européenne des capitaux, marchandises et personnes ), mais qui blinde tout le contour extérieur de l'espace ), traité de Maastricht ( renforcement de la concurrence, avec suppression des protections de marchés, industries, économies nationales,..),..
    Toute la réflexion sur l'avenir européen, de toute façon à court terme, est ramenée essentiellement aux perspectives économiques, et en application des axes du libéralisme: minimum d'intervention des Etats, supranationalité dévolue à la Commission Européenne ( pour entériner des directives européennes, ou droit communautaire, celles-ci étant obligatoires dans chaque pays de l'Union, mais déclinées dans le droit de chaque pays, elles doivent donc s'insérer dans la législation de chaque pays et suplanter la loi traitant de ce thème; en France, le sommet du droit est représenté par la Constitution, et toute directive européenne venant heurter le droit français, c'est-à-dire pouvant créer contradiction, conduit à une révision de la Constitution pour adapter cette Directive: réunion du Congrés ( députés et sénateurs ) et adoption aux 3/5 de celui-ci de l'article révisé ).

    Bref, l'essentiel, la primauté des décisions prises concerne l'édification d'un espace merchand: pas ou si peu de vision, aucune initiative lancée vers les pays d'Afrique par exemple, sauf pour conforter les intérêts des pays européens ( le voyage de notre cher, très cher, président en Lybye puis en Algérie en est la parfaite illustration; pire, ce qu'il a dit et fait, l'ont été sans mandat, sans aucune concertation avec les partenaires européens, chacun sa merde..).

    Je terminerai en affirmant, celà peut paraître simpliste mais je suis prêt à développer, que tant que les peuples, ici européens, ne prendront pas eux-mêmes et sur des bases internationalistes, leurs affaires en main, en se regroupant par thèmes de réflexion, de revendications, cet espace européen n'a aucun avenir, sauf pour quelques-uns.
    D'ailleurs, tout en restant réservé et méfiant sur ce type d'usine à gaz, les syndicats se sont rapprochés au sein de la CES ( Confédération Européenne des Syndicats ), et même au niveau mondial: Confédération Syndicale Mondiale,..
    Le plus difficile reste donc à faire, mais les jours rallongent, et comme dit l'autre, penser et réfléchir plus..
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Rabasse du sud Sam 29 Déc - 10:38

    ouais, jusqu'où ?
    comme tu dis arthur bye le plus difficile reste à faire, et pour quelques uns tout est bon pour le transformer en produit et en récolter le fruit.....
    La fortune d’Al Gore est présentement évaluée à plus de 100 millions de dollars. Les risques du changement climatiques ne sont pas un mauvais deal ! Et alors ?

    Dans le supplément économique du journal espagnol El País du 23 décembre, j’apprends le montant des cachets demandés par Albert Arnold Gore, Jr. pour ses interventions de sauveur planétaire : 100 000 à 175 000 dollars pour un discours de 75 minutes. Pour ce qui me concerne, c’est une vérité qui me dérange.

    Pour le coup du réchauffement, ça m’a fait froid dans le dos. Il faudra chronométrer son intervention de faire-valoir au joli Grenelle de la myopie écologique made in France pour connaître les émoluments versés par Nicolas Paul, Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa.

    Nous, les petits Français, ça nous choque les idéalistes qui se font graisser la patte. Je me souviens de ma déception quand j’avais appris qu’Yves Montand encaissait des chèques pour hurler contre le Chili de Pinochet dans les années 1980, ou quelque chose de ce genre. Nous, les Franchouillards, on ne nous dira pas combien gagne le fils de Monsieur Hulot. La France est vertueuse, un peu coincée, un peu chaisière de cathédrale. « L’argent n’a pas d’odeur, mais pas d’odeur sent mauvais ».

    La fortune personnelle du temps où Al Gore était vice-président de Clinton avait connu quelques déboires fin 2000, après la bataille perdue contre Bush. Le patrimoine familial de la famille Al Gore n’était plus alors que de quelque 2 millions de dollars.

    Mais aujourd’hui, son nom est une franchise (qui dérange…)

    Pionnier de l’Internet, il est depuis 2001 conseiller de Google dont les actions sont passées de 85 dollars des débuts boursiers de 2004 à quelque 660 actuellement. Membre du conseil d’administration d’Apple, les actions Apple ont grimpé de 10 à 164 dollars. Al Gore détient un stock options de 30 millions de dollars de Google et de 6 millions d’Apple.

    Le prix Nobel, réparti avec les Nations Unies, fut couronné de 1,5 millions de dollars.

    Les recettes de son film Une vérité qui dérange atteignent à ce jour 50 millions de dollars.

    Il est propriétaire, avec David Blood, de la GIM (Generation Investment Management), dont le siège est à Londres, compagnie boursière spécialisée dans le créneau environnemental. Il vient enfin d’annoncer sa participation dans une société de la Silicon Valley : Kleiner Perkins Caufield & Byers, spécialisée dans la lutte contre les effets du changement climatique.

    La fortune d’Al Gore est présentement évaluée à plus de 100 millions de dollars.

    Les risques du changement climatiques ne sont pas un mauvais deal ! Et alors ?

    Mais se faire payer pour chaque discours, je n’ose pas y croire.
    Auteur
    Michel Tarrier
    avatar
    Invité
    Invité


    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Invité Sam 29 Déc - 11:33

    si je puis me permettre cher ami champi du sud, ce qui est choquant est surtout que ces emoluments ne servent qu à enrichir des rentiers. Mais dans le cas de Gore, le reinvestissement est peut etre la prolongation de l action avec les moyens, il est le mieux placé pour combattre a sa façon aves ses idees et ses moyens. Qu il s enrichisse est aleatoire, qui est altruiste a 100%?
    que ferait on avec la fortune de gore? la depenser en actions ponctuelles? en voitures? pour creer et faire fructifier ce fond de guerre, il faut etre un dur installer dans la sphere, gore est un opportuniste sachant jouer d un systeme qui ne l a pas attendu. Faute aux militants qui ne savent pas s organiser sans figure de proue charismatique.
    voila coa
    confused What a Face Sleep Sleep
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Rabasse du sud Sam 29 Déc - 11:36

    moi quand je fais un discours je touche que dalle et j'ai tout juste les frais de déplacements remboursés mais je m'en tape c'est pour la bonne cause ! conscience tranquille !
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par ecotone Mar 8 Jan - 2:53

    Tous à Versailles le 4 février 2008 !Jusqu'où ? Frenchrevolution

    Le 4 février 2008, les parlementaires français réunis en Congrès à Versailles, vont devoir voter pour ou contre la modification de la Constitution permettant, dans le même temps, la ratification définitive du Traité européen de Lisbonne ("mini traité") impulsé par N. Sarkozy et A. Merkel.

    C’est le choix qui a été fait par le Gouvernement de N. Sarkozy et F. Fillon, appuyé par de nombreux parlementaires, pour revenir sur notre vote du 29 mai 2005, « sans risque » de se confronter à nouveau à la volonté populaire.

    Car comme l’a dit lui-même N. Sarkozy, on sait bien qu’un nouveau référendum pourrait apporter une nouvelle victoire du "NON"
    contre l’Europe libérale et capitaliste.

    Or, il faut une majorité des 3/5 au Congrès pour que cette ratification soit votée.

    L’UMP n’a pas, à elle seule, cette majorité qualifiée.

    Si cette majorité n’est pas atteinte, la Constitution du 4 octobre 1958 impose alors la consultation populaire par référendum.

    Le groupe parlementaire du PS (le groupe le plus important dans l’opposition) peut donc, avec quelques autres, faire basculer le sens du vote. Or, à ce jour, le PS a choisi de plier devant N. Sarkozy et a pour l’instant décrété de voter pour cette ratification lors du Congrès.

    Cela est inacceptable et il faut donc nous manifester pour rappeler aux élus notre vote du 29 mai 2005.

    Cette manifestation sur place est d’autant plus importante qu’en mars 2008 auront lieu les municipales et les cantonales. Les élus devraient donc être particulièrement sensibles à nos mobilisations.

    Jusqu'où ? Get-attachment.aspx?uid=1Le mouvement citoyen « TOUS A VERSAILLES LE 4 FEVRIER 2008 » a donc créé le site Internet http://www.tousaversaillesle4fevrier2008.fr

    C’est une plateforme logistique destinée à réunir et fédérer les sans-culotte de France et de Navarre qui souhaitent participer à une manifestation citoyenne le 4 février 2008.

    Il s’agit, pour les initiateurs de ce site, de permettre le rassemblement du plus grand nombre le "Jour J" du Congrès (Assemblée Nationale et Sénat réunis à Versailles selon l’article 89 de la Constitution de 1958), pour faire entendre notre voix et demander que soit respecté notre choix du 29 mai 2005.

    Il s’agit de s’opposer, en se manifestement physiquement, à ce que le Congrès ratifie le Traité de Lisbonne, pour contraindre ainsi le Gouvernement à nous soumettre ce texte par la voie référendaire.

    Les mots d’ordre, drapeaux et couleurs, des participants à cette manifestation du 4 février 2008 seront ensuite "à la charge" des organisations, partis , individus, respectivement concernés, mais il va de soi qu’ils seront tous tournés vers un seul objectif :

    Non à la ratification en Congrès, oui au référendum populaire !

    Respectez notre « NON » !

    "TOUS A VERSAILLES LE 4 FEVRIER 2008" se propose de tout mettre en œuvre pour permettre au plus grand nombre d’entre nous de se retrouver en fin de matinée le 4 février 2008 à Versailles face aux élus du peuple, quand ils devront engager leur voix sur un acte aussi grave.

    Aussi, nous vous engageons à vous inscrire sur ce site, par région, et à nous envoyer un mail précisant notamment :

    - le nombre de participants
    - la somme allouée à la participation
    - le lieu souhaité pour un passage en car ou un co-voiturage ou un compartiment de train (si pas assez de personnes pour louer un car)

    Les responsables des régions prendront contact avec vous le plus rapidement possible. Votre engagement sera ferme et définitif une fois ce contact pris.

    Nous estimons qu’il est extrêmement important pour notre avenir, au delà de nos tendances et de nos appartenances respectives, de nous rassembler et de manifester le 4 février 2008 à Versailles, au moment et au lieu du vote du Congrès, pour rappeler à nos élus, nos mandataires, qu’ils doivent avant tout respecter notre voix.

    Le Collectif Bellaciao soutient et participe à cette initiative 100% citoyenne et républicaine : « TOUS A VERSAILLES LE 4 FEVRIER 2008 »

    http://www.tousaversaillesle4fevrier2008.fr

    C'est notre combat commun, c'est un combat de la gauche républicaine et démocrate, il transcende les clivages et les partis.

    Faites passer !

    Salut et fraternité

    Bellaciao
    http://bellaciao.org
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par ecotone Mer 9 Jan - 16:18

    Traité européen : les députés PS n'iront pas à Versailles
    Challenges.fr | 08.01.2008 | 15:43 |
    Le Parlement s'y réunit le 4 février pour réviser la Constitution, un préalable à la ratification du texte.Jusqu'où ? 361800Jean-Marc Ayrault (c) Reuters
    Le patron du PS à l'Assemblée nationale a déclaré, mardi 8 janvier, que les députés socialistes boycotteront la réunion du Parlement en Congrès à Versailles, le 4 février.
    La rencontre est prévue pour réviser la Constitution, ce qui est nécessaire avant de ratifier le traité européen.

    La voie référendaire plutôt que la voie parlementaire

    "Nous n'irons pas à Versailles“, a déclaré Jean-Marc Ayrault en présentant ses voeux à la presse. “Un référendum a rejeté le traité précédent. Un nouveau texte a été préparé. Il me paraît impossible que nous participions à la révision préalable de la Constitution dès lors que nous défendons la voie référendaire plutôt que la voie parlementaire".
    Une position soutenue par certains élus de droite, qui déplorent que le président écarte la voie référendaire pour ratifier le nouveau traité adopté le 19 octobre à Lisbonne par les 27.
    Il y a plusieurs étapes avant que le nouveau traité soit ratifié: un projet de loi constitutionnelle pour réviser la Constitution examiné dans chaque chambre (le 15 à l'Assemblée, le 29 au Sénat) puis voté aux 3/5es (des parlementaires présents) en Congrès, le 4 février.
    L'absence des socialistes à Versailles ne compromettra pas la révision constitutionnelle, puisque seuls les votes exprimés sont pris en compte. De plus, l'UMP domine largement le Parlement français.

    Bouclage le 7 février

    Viendra ensuite la ratification proprement dite, avec l'examen d'un projet de loi spécifique dans les deux chambres.
    Le bouclage est prévu le 7 février.
    Pendant la campagne présidentielle, le PS s'était dit favorable à l'organisation d'un référendum sur tout nouveau traité européen. Le bureau national du parti a pourtant approuvé le traité de Lisbonne début novembre.
    Jean-Marc Ayrault a précisé les parlementaires socialistes ne souhaitaient pas bloquer la ratification. Cependant, ils voteront en faveur de la proposition de loi des communistes et des Verts visant à instaurer un référendum pour ratifier le traité européen et déposeront eux-mêmes une motion en ce sens.

    Source

    Contenu sponsorisé


    Jusqu'où ? Empty Re: Jusqu'où ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 3 Juil - 5:45