LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Moi, Nestor Makhno (épisode 9) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Jeu 21 Juil - 20:17

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

    Banlieues : entretien avec F. Lamy, ministre délégué chargé de la politique de la ville

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8994
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Banlieues : entretien avec F. Lamy, ministre délégué chargé de la politique de la ville Empty Banlieues : entretien avec F. Lamy, ministre délégué chargé de la politique de la ville

    Message par bye Mar 9 Oct - 3:52

    http://www.lagazettedescommunes.com/132857/banlieues-entretien-exclusif-avec-francois-lamy-ministre-delegue-charge-de-la-politique-de-la-ville/

    Par H. Jouanneau - Publié le 08/10/2012

    Banlieues : entretien exclusif avec François Lamy, ministre délégué chargé de la politique de la ville


    Dans un entretien accordé à la Gazette, François Lamy, ministre délégué chargé de la politique de la ville, lève le voile sur ses orientations. Il s’exprime sur la reprise des grands chantiers, gelés depuis 2010, comme la réforme de la géographie prioritaire, l’avenir de la contractualisation entre l’Etat et les collectivités ou encore la lutte contre le chômage des jeunes. Sur la prévention de la délinquance, il annonce que la vidéosurveillance n’est plus une priorité.

    Selon le projet de loi de finances 2013, les crédits du programme « politique de la ville » s’élèvent à 505 millions d’euros contre 525 millions en 2012, soit une baisse de 7%. Les arbitrages du ministère de l’économie et des finances vous déçoivent ?
    En réalité, nous avons fait prendre en charge par le Fonds interministériel de prévention de la délinquance, les dispositifs pour la prévention de la délinquance, financés jusqu’ici par l’Agence nationale de cohésion sociale (Acsé), pour un montant de 20 millions d’euros. A périmètre constant, le budget « politique de la ville » a été reconduit.
    J’y vois un coup d’arrêt à la baisse des moyens de la politique de la ville engagée depuis plusieurs années. Dans le cadre d’un budget contraint, je suis donc plutôt satisfait. J’ajoute que la dotation de solidarité urbaine, destinée à réduire les inégalités entre villes riches et villes pauvres, augmentera cette année de 120 millions d’euros, soit une hausse de 9% par rapport à 2012, et restera ciblée sur les communes les plus en difficulté. Avec la reconduction de la dotation de développement urbain de 50 millions d’euros, c’est un effort particulièrement important qui sera fait en 2013 pour ces territoires.

    Comment sera financé le programme de rénovation urbaine ?
    Il est trop tôt pour le dire. Le Premier ministre a confirmé récemment que le programme sera mené à bien. Il y aura donc les moyens nécessaires pour financer les opérations en 2013. Mais la part apportée par les différents financeurs n’est pas bouclée. C’est un programme majeur, lourd de 44 milliards d’euros, dont 6 milliards incombant à l’Etat. J’ai demandé à Bernadette Malgorn, présidente de l’Observatoire national des zones urbaines sensibles, de procéder à son évaluation. Attendons le résultat de cette évaluation pour envisager la suite.

    Le Premier ministre vous a chargé cet été de piloter une concertation sur les grands chantiers, aujourd’hui gelés, de la politique de la ville, comme la réforme de la géographie prioritaire ou l’avenir de la contractualisation. Où en êtes-vous ?
    La concertation avec les élus et les acteurs de la politique de la ville sera lancée le 11 octobre prochain à Roubaix. Cette concertation devrait durer 3 mois et prendre la forme de trois groupes de travail : le premier sera consacré à la réforme de la géographie prioritaire, le second au futur contrat unique, le troisième à l’ensemble des politiques transversales de la politique de la ville et notamment les priorités qui lui seront assignées.
    Les décisions seront prises lors d’un comité interministériel des villes, qui se réunira en février 2013. Elles seront déclinées dans le projet de loi sur le logement, l’urbanisme et la ville déjà annoncé par Cécile Duflot. J’ai par ailleurs confié une mission au député-maire de Sarcelles, François Pupponi, sur les modalités de mise en oeuvre de la solidarité intercommunale et financière.

    Sur la géographie prioritaire, quelles sont vos pistes de réforme ?
    Notre ambition est de supprimer les zonages tels qu’ils existent aujourd’hui car ils sont stigmatisants et obsolètes. Certes, nous maintiendrons un certain nombre d’avantages comme les exonérations sur la taxe foncière sur les propriétés bâties ou la baisse du taux de TVA pour la construction de logements sociaux car ils participent aussi de l’action en faveur des quartiers. Mais il s’agit bien de supprimer les zonages au profit de territoires prioritaires qui distingue les villes qui ont des quartiers défavorisés des villes entièrement défavorisées.
    En clair, nous souhaitons un périmètre de contractualisation intercommunal, un périmètre d’intervention qui soit la commune avec, à l’intérieur de celui-ci, des territoires prioritaires, c’est-à-dire des quartiers en grandes difficultés. Concrètement, à l’échelle d’un territoire couvert par 3 ou 4 zonages différents – ZUS, ZFU, ZRU, PRU, CUCS -, la réforme instaurera un seul périmètre unique.

    Quelles conséquences en termes de moyens ?
    Nous voulons mettre fin à cet effet pervers bien connu qui voient les moyens de la politique de la ville se substituer à ceux du droit commun dans les quartiers. Le futur périmètre unique bénéficiera d’un renforcement des crédits de droit commun et aussi des crédits spécifiques de la politique de la ville qui jouera alors son rôle de levier.
    Nous devrons nous demander en outre, parmi les collectivités ayant signé dans le passé l’un des 2492 contrats urbains de cohésion sociale, si certaines d’entre elles ont la capacité d’intervenir un peu plus par elles-mêmes et si d’autres doivent voir renforcée l’action de l’Etat pour les soutenir.

    Dans ce contexte, quel est l’avenir des CUCS ?
    Nous voulons un contrat unique global liant les opérations de rénovation urbaine et les actions de cohésion sociale. Pourront également y figurer les programmes de réussite éducative ou certaines actions de prévention qui ne sont pas forcément intégrés dans les Cucs.
    Nous souhaitons également élargir le nombre de partenaires contractuels aux autres niveaux de collectivités – départements, régions, mais aussi à des organismes comme Pôle emploi, la Caisse d’allocations familiales ou encore les agences régionales de santé. En clair, la politique de la ville s’appliquera dans ce contrat unique qui couvrira des quartiers prioritaires définis par la réforme du zonage. Tout l’enjeu de la concertation à venir va être de réfléchir aux critères qui vont déterminer ces territoires d’intervention.

    Comment comptez-vous mobiliser les politiques de droit commun que vous souhaitez renforcer sur ce périmètre unique ?
    Je m’efforce de sensibiliser les autres ministres du gouvernement. Puis, comme me l’a demandé le Premier ministre, je signerai des conventions avec chacun d’entre eux fixant des objectifs très concrets de mobilisation et de territorialisation de leurs politiques de droit commun. Ces conventions seront évaluées annuellement.

    Là où vos prédécesseurs ont échoué à mobiliser le gouvernement, comment comptez-vous réussir ?
    Je ferai le maximum. Mais je crois surtout que le contexte a changé. Notre gouvernement est un gouvernement qui connaît les quartiers en difficultés. La vocation de la gauche, c’est d’apporter des réponses à ces territoires relégués. De même, je fais confiance aux élus locaux. Les ZUS ont été créées en 1996. Le contexte socio-économique a évolué.
    En outre, sortir de la géographie prioritaire ne veut pas dire que les actions de cohésion sociale seront abandonnées. Bien au contraire. Car, encore une fois, le contrat unique se traduira par un renforcement des crédits de droit commun. Cela n’aurait aucun sens de nous concentrer sur les quartiers les plus en difficultés en oubliant les actions préventives à mener dans les autres quartiers. Il y aura toujours un contrat mais les financements et les priorités ne seront pas les mêmes d’un territoire à l’autre.

    Quelles priorités thématiques entendez-vous assigner à la politique de la ville ?
    C’est à la concertation à venir avec les élus et les professionnels de le décider. Il faudra également déterminer au sein de ces priorités qui sont les financeurs, quels sont les outils d’évaluation à mettre en place. Le ministère privilégie 4 axes prioritaires : l’emploi, l’éducation, la lutte contre les discriminations et le soutien au milieu associatif.

    La sécurité et la prévention de la délinquance ne sont plus une priorité ?
    La sécurité est une question importante. Mais ce n’est pas la préoccupation première des habitants des quartiers. Les enquêtes menées sont très claires : leur priorité, c’est l’emploi, et tout particulièrement celui des jeunes. Concernant la prévention de la délinquance, on dénombre beaucoup d’actions menées dans les quartiers. Je suis d’ailleurs partisan de mener une évaluation de ces actions car peu d’entre elles sont évaluées. Je crois aussi qu’il faudra les réintégrer dans un cadre plus large. C’est l’objet d’une réflexion avec le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, au sujet des zones de sécurité prioritaires, qu’il met en place et dont le volet prévention sera géré par la politique de la ville.

    Bon nombre d’élus se plaignent de la primauté accordée à la vidéosurveillance dans le FIPD, 60% de l’enveloppe en 2012. Quelle est votre position ?
    Effectivement, et ce ne sera justement plus le cas l’année prochaine. Le FIPD s’élèvera à 50 millions d’euros en 2013. Seuls 10 millions seront destinés à soutenir la vidéo. Celle-ci peut être utile dans certains endroits. Elle l’est également dans le repérage des délinquants, une fois le délit commis. Mais la prévention de la délinquance, c’est d’empêcher que le délit se commette. Il faut donc agir en profondeur, notamment sur l’appréhension de la violence par les jeunes. C’est un travail de longue haleine mais indispensable.

    Faut-il y voir le retour des actions socio-éducatives ?
    Tout le monde comprend que si on ne met pas en place des actions d’éducation dès le plus jeune âge et dans la durée, cela ne marchera pas. Dès la maternelle, il faudra parler du refus de la violence. Dès le primaire, il faudra parler du droit des femmes puis de la laïcité. Je suis un ancien instituteur. La pédagogie, c’est l’art de la répétition. Il faudra donc répéter le message autant que possible pour former les futurs adultes issus des quartiers.

    Concernant la lutte contre le chômage des jeunes, à quoi serviront les « emplois francs » que vous comptez expérimenter prochainement ?
    Compte tenu du bilan mitigé des zones franches urbaines, qui doivent normalement cesser en 2014, nous souhaitons privilégier un outil qui inverse la logique. Ce n’est plus l’entreprise qui bénéficie d’exonérations parce qu’elle s’installe dans un quartier en difficulté. C’est l’entreprise qui embauche un jeune venant des quartiers en difficulté qui bénéficie d’exonérations. En clair, un employeur qui prendra un jeune qualifié en CDI venant des quartiers prioritaires pourra bénéficier d’exonérations. De façon à donner un bonus au recrutement des jeunes qualifiés de quartiers. C’est un complément au dispositif « emploi d’avenir ». L’expérimentation aura lieu dans 4 territoires – Amiens, Marseille, Grenoble et l’agglomération de Clichys-sous-Bois -Montfermeil.

    Coup d’envoi de la concertation avec les élus et les professionnels
    Lancée le 11 octobre prochain à Roubaix, la concertation intitulée « Quartiers : engageons le changement » sera pilotée par un comité opérationnel réunissant l’ensemble des acteurs directement associés à la politique de la ville : ministères et opérateurs de l’Etat, élus, associations, acteurs économiques, bailleurs, professionnels et habitants, au total environ 150 participants.
    Des « cahiers d’acteurs » seront mis à disposition de l’ensemble des acteurs directement associés à la politique de la ville pour apporter leurs contributions aux réflexions. Par ailleurs un site internet dédié est mis à disposition ici.

    Un premier groupe de travail, présidé par Claude Dilain, sénateur (PS) de Seine – Saint –Denis et et Nicole Klein, préfète hors classe, sera consacré à la réforme de la géographie priroitaire, le second, intitulé « contractualisation, gouvernance et évaluation, sera dirigé par Annie Guillemot, maire de Bron et Claude Morel, préfet des Landes. Enfin le groupe de travail présidé par Stéphane Beaudet, maire (UMP) de Courcouronnes, et Françoise Bouygard, conseiller maître à la Cour des comptes, est intitulé « projet de territoire, priorités thématique de l’intervention ».

      La date/heure actuelle est Jeu 18 Aoû - 11:10